Rattrapages du lundi 5 février

Rattrapages du lundi 5 février

Les députés rejettent la motion de censure contre Gabriel Attal

La gauche a déposé une motion de censure contre le gouvernement de Gabriel Attal ce lundi 5 février. Au total, 124 députés ont voté pour, loin des 289 voix nécessaires pour atteindre la majorité absolue. 

Cette motion avait été déposée conjointement, le 30 janvier, par les insoumis, les socialistes, les écologistes et les communistes, qui l’ont présentée comme une motion de “défiance”. 

Les quatre groupes de gauche reprochent au chef du gouvernement de ne pas avoir sollicité de vote de confiance de l’Assemblée à la suite d’un discours de politique générale.

 

Rugby : les Bleus ratent leur entrée face à l’Irlande

Après l’élimination en quarts de finale de Coupe du monde face aux Sud-Africains, le défi était de taille face aux Irlandais en quête d’un second grand chelem consécutive. 

C’est le XV du trèfle qui ressortent vainqueurs, avec une domination renforcée par le carton rouge récolté par le 2e ligne français Paul Willemse (32e). Les partenaires de Jamison Gibson-Park ont aussi déroulé offensivement, s’offrant un succès bonifié, lançant parfaitement leur tournoi. Pour les Bleus, il faudra se relever de cette première manquée face à l’Écosse dès ce samedi.

 

Le roi Charles III atteint d’un cancer 

Le palais de Buckingham a annoncé hier soir que le roi d’Angleterre était atteint d’un cancer dont on ne connaît pas encore le type.

Le souverain “continuera d’exercer ses fonctions officielles, mais s’abstiendra de tout engagement public pendant son traitement”  indique le communiqué.

Rishi Sunak, premier ministre anglais, Emmanuel Macron et Joe Biden ont réagi suite à cette annonce en souhaitant un « prompt rétablissement » au monarque anglais.

 

Sénégal : l’Assemblée nationale reporte les élections présidentielles en décembre

La tension risque de monter encore d’un cran. Le Parlement sénégalais a adopté, dans une grande confusion, le projet de loi visant à repousser l’élection présidentielle, initialement prévue le 25 février, au 15 décembre 2024.

Plusieurs députés de l’opposition avaient été évacués par la gendarmerie après avoir tenté de faire obstruction au vote. Les débats se sont prolongés tard dans la soirée. Certains en étaient venus aux mains dans l’après-midi.

Partager

Baptiste Pouzalgues

Étudiant en Info-com, je suis passionné de sport, d’histoire, de politique et surtout d’actualité. Originaire de la cambrousse lot-et-garonnaise, j’aimerais devenir journaliste pour écrire et découvrir ce qu’il se passe dans le monde.