Les hommes s’étalent

Les hommes s’étalent

Le manspreading fait beaucoup parler, et c’est un terme nouveau qui résonne dans nos oreilles et qui commence à s’afficher dans les transports en commun. Le manspreading ça existait, on n’y faisait juste pas attention.

 

LE MANSPREADING, C’EST QUOI ?

« Manspreading » nous vient de l’anglais, il signifie littéralement « l’homme qui se répand » autrement dit, c’est le fait qu’un homme, plus particulièrement dans les transports en commun, s’assoit avec les jambes écartées de manière à dépasser sur les sièges à côté. Pour résumer, le manspreading vient s’ajouter à la longue liste de choses que les femmes doivent supporter au quotidien dans la rue : regards insistants, remarques déplacées qui virent aux insultes, voire aux agressions sexuelles.

 

Campagne TBM contre le harcèlement

POURQUOI LA SPHÈRE FÉMINISTE A-T-ELLE EXPLOSÉ ?

Les féministes s’attaquent à plusieurs sujets au quotidien : inégalité des salaires entre les hommes et les femmes,  violences conjugales, harcèlement de rue, etc… Évidemment, ces sujets sont propres à une société occidentale qui a déjà vu quelques changements là où il pourrait y en avoir encore beaucoup. C’est pourquoi en plus d’essayer de faire bouger les grandes choses, les féministes s’occupent aussi des petites. À commencer par l’attitude des hommes dans l’espace public. Et elles arrivent à faire trembler le système : une campagne contre le harcèlement de rue s’est affichée dans les transports Bordelais. 5 cas de figures sont présentés et le manspreading en fait partie.

 

 

ON EN PENSE QUOI ?

Le sujet peut sembler absurde mais s’ancre dans un système ancien : le patriarcat est un fléau qui a poussé les hommes à imposer leur présence au détriment de celle des femmes. Ils ne le font pas exprès et c’est en quelque sorte une tendance historique qui continue à leur être apprise par une société encore très tournée vers l’homme.

Mais qui va oser demander à un homme de se serrer ? Selon un sondage lancé sur Twitter, 25% de femmes ne le feraient pas : « La plupart du temps je suis trop timide pour aborder la personne et me retrouve donc dans une situation peu confortable mais ça m’évite également une possible remarque venant de la personne ou d’avoir le droit à son regard pendant de longues minutes. » (Victorine, @OurTimeIsErased).

L’argument des hommes devant le manspreading c’est que les femmes aussi s’étalent en mettant leur sac à main sur le siège d’à côté. Mais au fond, prendre toute la place dans les transports en commun ce ne serait pas uniquement une marque d’impolitesse ? Donc, s’il vous plaît, serrez vos jambes et posez votre sac sur vos genoux. L’univers entier sera reconnaissant de votre bienséance.

Margaux Junqua

Partager