Frères Bogdanoff : rétrospective d’une vie controversée

Frères Bogdanoff : rétrospective d’une vie controversée

« Unis à la vie à la mort », c’est la phrase fétiche de nombreux jumeaux. Igor et Grishka Bogdanov n’y font pas exception. Le 3 janvier 2022 est annoncée la mort d’Igor Bogdanov, six jours après le décès de son frère. Retour sur leur vie médiatique.

La science au-devant de la scène

Grishka et Igor Bogdanoff naissent le 29 août 1949 dans le Gers. Dès leur adolescence, ils s’intéressent l’aéronautique, les sciences, et plus précisément la science-fiction. C’est donc sans surprise que les jumeaux suivent un parcours scientifique, Grishka terminant ses études avec un doctorat en mathématiques, tandis que Igor acquiert un doctorat en physique-théorique. Ayant un attrait pour les médias et voulant partager leur passion, c’est ainsi que naquît l’émission qui les fait connaître à la France entière : Temps X.

Temps X est la première émission de vulgarisation des sciences, et c’est un franc succès. Arrivant peu de temps après le succès du premier film Star Wars, l’intérêt pour la science-fiction est en constante augmentation. Les jumeaux Bogdanov deviennent alors des figures médiatiques emblématiques. Ce sont de vrais amoureux de la science. Par ailleurs, c’est une des raisons de leur changement de nom de famille, passant de « Bogdanoff » à « Bogdanov ». La raison ? Le v les fait penser à ovni. Un bel hommage à leur passion commune.

Nonobstant, ce qui fait leur popularité même des années après leurs diverses émissions et journaux, c’est leurs visages. Si reconnaissables et si particuliers, ils sont le sujet de nombreuses spéculations, et ne laissent personne indifférent.

 

Présences polémiques

La vie des jumeaux Bogdanov n’est pas un long fleuve tranquille. Jalousie, suppositions, vérité… personne ne sait. Leur existence est remplie de mystères, et surtout, très controversée.

Dès les années 1990, leurs thèses universitaires sont contestées et remises en question par la communauté scientifique internationale. C’est de là qu’apparaît l’affaire Bogdanoff. Les deux scientifiques sont accusés d’usurpation, de ne jamais avoir obtenus leurs doctorats. Le Centre National de Recherches Scientifiques (CNRS) ne considère pas les ouvrages des deux frères comme des contributions scientifiques, trouvant leurs thèses insensées. Toujours dans l’usurpation, ils sont accusés quelques années plus tard d’avoir escroqué 800 000€ au producteur Cyrille Pien. Le producteur se suicide en 2018, et les jumeaux Bogdanov sont alors poursuivis en justice, jusqu’à leur décès.

Le créateur du festival d’astronomie de Fleurence, ville où est située le château d’Eslignac, demeure des Bogdanov, a même refusé de travailler avec eux. “Je reconnais leur talent sémantique, leur capacité d’expression et leur audace gasconne mais d’un point de vue scientifique, je récuse leur qualité.” affirme-t-il. Alors, une partie de la communauté scientifique ne les reconnaît, non pas comme des scientifiques, mais comme de beaux-parleurs, et bons présentateurs TV. Leurs facultés ne concerneraient donc en rien la science, et ne feraient que la décrédibiliser.

Ici encore, la présence des jumeaux faire diverger les avis. Si une partie des Gersois les trouve charmants et agréables, une autre les perçoit comme des irresponsables ayant laissé leur château se détériorer, à cause d’un devis de réparations de toitures à la somme de 4 millions d’euros.

Malgré tout, une nouvelle fois, la plus grande polémique resterait celle concernant l’apparence physique d’Igor et Grishka.

©Purepeople

Mais où va la science ?

La science-fiction se développerait même dans leurs visages ? C’est la théorie d’une partie de la population sur la déformation physique si intrigante des frères Bogdanov. Par ailleurs, c’est aussi celle que les deux interrogés soutiennent. Affirmant ne jamais avoir eu recours à la chirurgie esthétique, ils expliquent que c’est l’expérimentation d’une science bien plus développée que le botox, qui leur a donné ce physique si reconnaissable. Cependant, les jumeaux sont connus pour entourlouper les gens autour des diverses thèses sur leur apparence.

Leur ami Luc Ferry a attesté après la mort des anciens présentateurs, qu’ils lui avaient avoué que leur menton était du botox. Deux ans auparavant, ils avançaient sur Touche Pas à Mon Poste que cela était une réaction à une expérimentation américaine au laser, avant de démentir cette hypothèse quelques jours après sur un autre plateau télévision.

Peut-être que la vérité sur l’histoire d’Igor et Grishka Bogdanov restera pour toujours un mystère. En tout cas, les scientifiques inséparables, décédés tous deux de la Covid-19, ont voué leur vie à leur passion, malgré les critiques. Par ailleurs, ils pensaient être immunisés contre la covid, grâce à leur hygiène de vie impeccable. Pensant à une simple grippe, ils ne se sont pas soignés, et ont alors succombé au virus.

Mais pas d’inquiétude ! Les jumeaux ont déjà leur idée de ce qui se cache après la mort. Pour eux, la mort n’est pas une fermeture, au contraire. « Après cette disparition matérielle, il y a autre chose, il y a l’information : c’est quelque chose de plus dense, complet et complexe que la matière. » précisent-ils lors de leur interview à France Bleu. On imagine donc que, pour eux, la mort ne signe donc par l’arrêt de leur intérêt scientifique, mais au contraire, son commencement.

Alors, info ou intox ?

Marjorie Lenen

Partager

Marjorie Lenen

Étudiante en information-communication et anglais, j’écris pour le plaisir sur des sujets qui éveillent ma curiosité, même s’il peut me manquer, parfois je l’admets, une certaine objectivité.