Focus candidats : Nathalie Arthaud en 3 questions

Focus candidats : Nathalie Arthaud en 3 questions

Après 2012 et 2017, la candidate du parti Lutte ouvrière Nathalie Arthaud revient en 2022 pour une troisième candidature à la présidence de la République. Se revendiquant “communiste révolutionnaire”, elle se décrit comme étant “du camp des travailleurs”.

 

Qui est-elle ?

Née le 23 février 1970 à Peyrins, dans la Drôme, Nathalie Arthaud est fille d’un père garagiste et grandit dans un milieu d’artisans et de petits commerçants, loin du monde de la politique.

Elle découvre les idées communistes à l’âge de 18 ans, au lycée. Des militants des jeunesses communistes, dont certains amis de Nathalie Arthaud, faisaient circuler le Manifeste du parti communiste de Karl Marx dans l’établissement. En 1988, Arthaud rencontre des militants de Lutte ouvrière et découvre les idées du courant trotskyste. C’est avec ce parti qu’elle se lance en politique.

En parallèle de sa carrière politique, Nathalie Arthaud est enseignante au lycée Le Corbusier à Aubervilliers.

 

Son parcours politique ?

Nathalie Arthaud commence à s’engager politiquement en 1986 en réaction à la famine en Éthiopie. Elle adhère tout d’abord à la Jeunesse communiste avant de rejoindre Lutte ouvrière un an plus tard, en 1988. Lors de l’élection présidentielle de 2007, Nathalie Arthaud devient la porte-parole de la candidate du parti Arlette Laguiller, fonction qu’elle exerce au sein de Lutte ouvrière à partir de 2008, succédant à Arlette Laguiller, qui occupait ce poste depuis sa création en 1973.

Arthaud s’est présentée aux élections présidentielles et législatives de 2012 et 2017, sans succès. Depuis 2017, elle se présente à différentes élections à la tête de Lutte ouvrière, comme les élections européennes de 2019 où elle recueille 0,78% des voix, les élections municipales de 2020 avec 3,05% des suffrages et les élections régionales 2021 en Île-de-France avec 1,5% des voix.

 

Quels projets pour la France ?

Le programme de Nathalie Arthaud est centré sur la lutte contre les intérêts capitalistes. Pour elle, il faut sortir complètement du capitalisme et redonner le pouvoir aux travailleurs. Parmi ses autres mesures économiques, elle veut supprimer la TVA et l’impôt sur le revenu qui, selon elle, “doit être entièrement payé par les profits du capital”. Nathalie Arthaud est également pour une augmentation du Smic à 2000 euros net par mois tout en mettant fin au chômage sans baisse des salaires et promet aussi une interdiction des licenciements.

Au niveau social, la candidate voudrait avancer l’âge de départ à la retraite à 60 ans et augmenter le montant minimum des pensions à 2000 euros net par mois. Pour ce qui est de la jeunesse et de l’éducation, elle veut supprimer les frais d’entrée à l’université et augmenter les bourses étudiantes.

Parmi ses autres mesures, Nathalie Arthaud souhaite accueillir tous les réfugiés et migrants, mettre fin aux opérations militaires françaises à l’étranger, interdire la chasse à courre et annuler l’organisation des Jeux Olympiques 2024 à Paris, qu’elle qualifie de gaspillage financier et écologique. 

 

Retrouvez l’intégralité de son programme et de ses idées sur son site internet.

 

© Victoria Viennet

Partager

Hary Rakotoarimanana

Étudiant en L2 Info-com/Allemand. Entre rattrapages et rédaction, écrire est une passion. Devenir journaliste, mon intention