Clément Bergaud, success story

Clément Bergaud, success story

Aux rênes de l’Avant-Première pendant plus de 5 ans, Clément Bergaud a connu une réussite exponentielle, malgré la crise sanitaire il n’a jamais lâché son business, et se lance maintenant dans un nouveau défi. Revenons ensemble sur la réussite de ce jeune commerçant.

Clément Bergaud est un entrepreneur de 30 ans, né à Colombes. Très jeune il se prend de passion pour la cuisine et la pâtisserie, après son Bac STI obtenu au lycée Cabanis à Brive la Gaillarde, il part sur Bordeaux où il obtiendra en deux ans un CAP cuisine, un CAP service et un CAP pâtissier. Cet attrait pour la cuisine lui vient de ses parents, qui tenaient un hôtel en Corrèze, dès l’âge de 14 ans il participait au service dans le restaurant. En me parlant de cette expérience il me confie très vite que le plus important pour lui est la satisfaction du client, une philosophie qu’il a hérité dès le plus jeune âge de ses parents.

Cette relation client, Clément l’a développée lorsqu’il a été sélectionné pour reprendre la brasserie l’Avant-Première. Il y a 5 ans de cela, la mairie lançait un appel d’offre pour reprendre l’enseigne, comme à son habitude il a saisi sa chance, et quelques mois plus tard il se retrouvait à la tête de cette brasserie.

« C’est formateur de se retrouver patron aussi jeune d’un restaurant aussi important que l’Avant-Première »

Petit à petit il développe son business, le restaurant tourne plutôt bien et devient très vite un lieu incontournable de la gastronomie briviste. Afin de se diversifier, il crée un format inédit : « L’After Burger », une vente de hamburger entre 3h et 7h du matin du jeudi au samedi. Cette idée originale est un véritable succès, et met en avant son caractère innovant et sa détermination puisqu’il n’hésite pas à passer des nuits entières à vendre ses burgers, aussi bien aux fêtards qu’à des personnes travaillant de nuit.

A partir de mars 2020, comme pour beaucoup de restaurateurs, la pandémie de Covid-19 a freiné son activité, il fallait donc trouver un moyen pour continuer à exercer et garder cette relation avec sa clientèle. Il n’a donc jamais cessé de travailler, puisqu’il s’est tout de suite lancé dans la vente de brunchs à emporter. Pendant la période de Noël 2020, il a ouvert le « chalet de Noël » dans lequel il continuait à vendre des plats et du vin chaud. Pour lui il est très important de ne pas disparaître aux yeux des clients, de rester dans leur quotidien dans une époque où une multitude de commerces ouvrent et ferment chaque jour. La période du Covid ne l’a donc pas freiné, au contraire, grâce à sa motivation et à sa créativité il est parvenu à rester au contact des Brivistes et a même réussi à se faire connaître davantage. Malgré l’épidémie, il a toujours eu la capacité de se réinventer et de rebondir.

Cet été, au vu du contexte sanitaire, entrainant la fermeture des boîtes de nuits, Clément Bergaud innove de nouveau et transforme l’Avant-Première en bar dansant. Comme à son habitude, il a su créer un véritable engouement autour de ce projet. Mais cette fois-ci, il a pris une ampleur considérable, pour devenir le rendez-vous incontournable des jeunes du samedi soir durant tout l’été dernier. Grâce à une bonne communication sur les réseaux sociaux et en conservant toujours cette relation de proximité avec sa clientèle, ce projet a de nouveau été un succès et lui a permis en Septembre de se lancer dans un nouveau défi, celui du Café de la Poste, un des bars les plus fréquentés de Brive la Gaillarde.

Pour lui, reprendre cette institution à Brive, était la suite logique des choses. L’Avant-Première lui avait offert de l’expérience et permis de se faire un nom dans ce milieu. Lorsque l’opportunité du Café de la Poste s’est présentée c’était pour lui une évidence, il se devait de saisir cette chance inouïe et reprendre ce lieu emblématique de la restauration et de la fête briviste.

Travailleur, audacieux et avec un brin de folie, c’est ainsi que l’on pourrait définir Clément Bergaud. Cette réussite rapide, il la doit à son éducation et à sa manière de voir les choses :

« Avec du travail et de la rigueur, quand on veut y arriver les choses vont nous sourire, il suffit aussi parfois d’un coup de pouce. »

Crédits : Compte Instagram de Clément Bergaud

Raphaël Douenne

Partager

Raphaël Douenne

Étudiant en double licence infocom espagnol. Passionné de sport et d’actualité je rêve de devenir journaliste sportif ou reporter. J’espère que mes articles vous plairont !