CAN 2022 : l’Algérie en route vers sa propre succession ?

CAN 2022 : l’Algérie en route vers sa propre succession ?

La 33e édition de la coupe d’Afrique des nations au Cameroun a démarré ce dimanche 9 janvier. Si les 24 nations présentes espèrent briller et remporter le trophée, une équipe semble tout de même sortir du lot, l’Algérie tenante du titre, impressionnante depuis plus de 2 ans tentera de décrocher sa 2e CAN consécutive.

Une équipe taillée pour la victoire

Malgré une mauvaise entrée en matière des Algériens qui ont concédé le match nul mardi face au Sierra Leone, les fennecs restent l’équipe qui semble la plus compétitive. Sur le papier, c’est sûrement la meilleure sélection. Avec un effectif impressionnant sur toutes les lignes. De Youssef Attal à Youcef Belaili, en passant par Bennacer au milieu, les verts profitent d’un énorme réservoir de talents qui offre énormément de possibilités.

Les Algériens sont tenants du titre après la belle victoire à la CAN 2019 qui a permis au peuple algérien de célébrer une deuxième CAN 29 ans après. Par la suite, les verts ont confirmé en se qualifiant pour les barrages de la coupe du monde et en s’imposant sur des matchs référence comme face à la Colombie (3 – 0) ou encore face à Djibouti (8 – 0).

Depuis la reprise de l’équipe par Djamel Belmadi, les champions d’Afrique semblent inarrêtables. La sélection algérienne reste sur une série de 35 matchs sans défaite, ils sont invaincus depuis le 16 octobre 2018 et la défaite face au bénin (0 – 1). Les verts ne sont plus qu’à 2 matchs d’égaler le record d’invincibilité pour une sélection détenu par l’Italie.

Si les Algériens auront à cœur de se qualifier pour la coupe du monde 2022 après le manqué de 2018, la CAN 2022 n’en est pas moins une étape importante pour confirmer leur bonne série sur une compétition officielle. Leur victoire en coupe Arabe face à la Tunisie (2 – 0) avec une équipe fortement remaniée a confirmé la bonne passe du football Algérien et permis d’élargir l’effectif avec la mise en lumière de talents comme Ilyas Chetti présent dans la liste.

À en juger par la liste dévoilée par le sélectionneur et composée de 9 attaquants, les Fennecs ne seront pas là pour défendre leur titre, mais pour l’attaquer.

Riyad Mahrez, le bijou algérien

Riyad Mahred

© (A.Reau/L’Equipe)

Dans le football, il existe certaines équations : « Les grands joueurs pour les grands rendez-vous », « une grande équipe est composée de grands joueurs », « pour gagner une grande compétition, il faut des grands joueurs ». Riyad Mahrez représente parfaitement cela.

À une époque où le football mise de plus en plus sur les individualités, à un niveau ou les matchs se jouent à des détails, une folie, un coup de génie. Mahrez répond toujours présent. Souvent comparé à ses compères africains Mané et Salah, le natif de Sarcelles reste le joueur qui a le plus montré en équipe nationale et qui affiche la plus grande fiabilité en sélection. Tout le monde se souviendra de ce merveilleux coup franc face au Nigeria à la dernière minute qui envoyait les verts en finale de la CAN.

Depuis, le joueur est en pleine forme, il enchaîne les prestations de grandes classes en sélection et en club, meilleur buteur de Manchester City la saison dernière avec 20 buts et 11 passes décisives, il a délivré des matchs références comme face au PSG en demi-finale de ligue des champions où il inscrit 3 buts en 2 matchs. Sa qualité est reconnue à l’international, lui qui a terminé cette année pour la 3e fois de sa carrière dans le top 30 du ballon d’or (20e).

Nul doute que les fennecs pourront compter sur leur capitaine pour cette CAN.

D’autres prétendants ?

Certaines équipes semblent tout de même en mesure d’embêter l’équipe algérienne. Le Sénégal première équipe africaine au classement FIFA et finaliste malheureux de la dernière édition semble être l’équipe la plus armée pour déstabiliser les fennecs. Les lions de la Teranga affichent une équipe ambitieuse et talentueuse. Une équipe pleine d’expérience qui était présente lors de la coupe du monde et qui depuis l’arrivée d’Aliou Cissé à sa tête semble avoir trouvé un style de jeu plaisant et conforme à leurs qualités. Cependant, les Sénégalais semblent être en manque de réussite face aux fennecs qu’ils n’ont pas battu depuis 2010.

Le Maroc est aussi une équipe en forme et aura à cœur de se rattraper après la CAN 2019 complètement manquée, eux qui avaient été éliminés dés les huitièmes de finale face au bénin 1 – 1 (1)(4). Depuis, l’équipe de Vahid Halllilozic est montée en puissance en réalisant un sans-faute lors des qualifications à la coupe du monde pour accéder aux barrages. Les Marocains sont arrivés en forme et ont démarré par une victoire face au Ghana.

L’équipe mise sur la jeunesse avec beaucoup de talent, mais manque peut être d’un top joueur qui sert de leader en l’absence de Ziyech mis à l’écart. D’autres équipes peuvent aussi tirer leur épingle du jeu, comme le Mali en grande forme, 0 défaite et 0 but encaissés en qualifications à la coupe du monde. Le Cameroun, pays hôte de la compétition a démarré sa campagne par une victoire 2-1 sur le Burkina Faso, les lions indomptables pourront compter sur leurs supporters et leur expérience (5 CAN). Beaucoup de prétendants pour cette coupe d’Afrique qui rendra son verdict le 6 février 2022 pour la finale.

 

© Mohamed el-Shahed / AFP

Partager

Mohamed Sadat

Actuellement en 3ème année en licence d’information et de la communication, je suis plutôt curieux et intéressé par pleins de choses, mais pour être honnête c'est surtout le sport et les animés qui me passionnent réellement.