Rattrapages du jeudi 22 avril 2021

Covid-19 : recap sur les annonces de Jean Castex

Le gouvernement envisage de permettre aux commerces et à certains lieux dédiés à la culture et au sport, ainsi qu’aux bars et restaurants de rouvrir à partir de la mi-mai, a confirmé le Premier ministre. Ce processus pourrait se faire de façon territorialisée, a-t-il déclaré. À partir du 3 mai, les restrictions de déplacement ne seront plus appliquées.

Quant à l’école, la reprise pour les écoles élémentaires aura lieu le lundi 26 avril et celle des collèges et des lycées le 3 mai. « Un protocole très strict » sera appliqué et 64 millions d’autotests ont été commandés pour les personnels de l’Education nationale, puis les lycéens à partir de la semaine du 10 mai. Les épreuves de BTS prévues en mai sont maintenues mais une session de rattrapage sera également mise en place début juillet. Le brevet et les deux épreuves de terminale, à savoir l’épreuve de philosophie et le grand oral, sont maintenues de même.

En ce qui concerne les efforts de vaccination, à côté de Pfizer-BioNTech, de Moderna et d’AstraZeneca, un quatrième vaccin, Janssen de Johnson & Johnson, pourra être administré « à compter de ce samedi » en France. Ce vaccin ne nécessite, en outre, qu’une seule injection.

Des contrôles renforcés aux frontières ont également été annoncés pour « tous » les passagers arrivant du Brésil, du Chili, d’Argentine, d’Afrique du Sud et d’Inde, en raison de la circulation de variants dans ces pays. Une quarantaine de dix jours leur sera imposée dès samedi. Un test PCR négatif de moins de trente-six heures sera également demandé au départ de ces zones et complété par un test antigénique à l’arrivée en France.

 

Jour de la Terre

Alors que l’Union européenne a conclu un accord mercredi qui l’engage à réduire ses émissions à effet de serre d’« au moins 55 % », Emmanuel Macron a hier – Jour de la Terre – rappelé sur Twitter, l’urgence ainsi que l’objectif de la neutralité carbone d’ici 2050. Le président a également déclaré sur Twitter que la France rehaussera les engagements pris à la COP21 « avec 6 milliards d’euros par an consacrés au climat jusqu’à 2025. »

Par ailleurs, au premier jour du sommet sur le climat organisé par Joe Bien, le président américain a promis de faire baisser les émissions des États-Unis – deuxième émetteur de gaz à effet de serre, derrière la Chine – de 50 à 52 % d’ici 2030. Cela équivaut au double de l’ancien engagement de Washington.

 

De l’oxygène sur Mars

Atterri sur Mars le 18 février avec pour mission de chercher des traces de vie ancienne, le rover de la Nasa, Perseverance, vient de réaliser un exploit : convertir du dioxyde de carbone issu de l’atmosphère de la planète rouge en oxygène. C’est une première sur une autre planète.

La démonstration a eu lieu mardi grâce au « Mars Oxygen In-Situ Resource Utilization Experiment » (Moxie). Le Moxie est une boîte de la taille d’une batterie de voiture, située sur le rover, qui utilise électricité et chimie pour scinder les molécules de CO2 afin de produire ainsi de l’oxygène d’un côté, et du monoxyde de carbone de l’autre. Pour cette première, Moxie a produit cinq grammes d’oxygène, soit de quoi respirer pendant dix minutes pour un astronaute ayant une activité normale.

 

Le propriétaire des Girondins de Bordeaux lâche le club

Le fonds d’investissement américain King Street, propriétaire du Football Club des Girondins de Bordeaux, a annoncé hier ne plus souhaiter « soutenir le club et financer les besoins actuels et futurs ». Le club pensionnaire de Ligue 1 (L1), a été placé sous la protection du tribunal de commerce de Bordeaux.

« Un mandataire ad hoc a été nommé [et] sera chargé d’assister le FC Girondins de Bordeaux dans sa recherche d’une solution durable », a expliqué la formation dans un communiqué, évoquant « le contexte économique lié à la pandémie de la Covid-19 et [le] retrait de Mediapro [ayant] provoqué une baisse sans précédent des recettes des clubs de football français ». Le club pourrait présenter un déficit de 80 M € en fin de saison.

 

Insolite

Rue de Rivoli : les quatre voies de circulation possibles à ce carrefour parisien sont toutes en sens interdit. Après avoir été signalé sur Twitter, David Belliard, l’adjoint d’Anne Hidalgo chargé de la transformation de l’espace public, des mobilités et des transports, a fait savoir qu’il manquait en effet un panneau de signalisation au carrefour précédant celui-ci.

 

Source : Chaîne YouTube de BFMTV

 

Scott Fitzgerald

 

Crédits photo : Associated Press

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *