Olaf Scholz à Paris, le témoignage d’une relation forte entre France et Allemagne

Olaf Scholz à Paris, le témoignage d’une relation forte entre France et Allemagne

Emmanuel Macron a reçu le chancelier allemand Olaf Scholz ce dimanche 22 janvier à l’occasion du 60ème anniversaire du traité de la réconciliation entre la France et l’Allemagne. Le rendez-vous annuel initialement prévu pour octobre avait dû être reporté à cause de différents entre les chefs d’état sur des sujets clés.

Après des mois de dissensions, le Président français et le chancelier allemand se sont réunis dimanche dernier à la Sorbonne pour commémorer les 60 ans de la signature du traité de l’Elysée. Les deux dirigeants ont pu afficher l’image d’une unité franco-allemande retrouvée, qui fait face à une Europe de nouveau plongée dans la guerre. C’est ensuite un conseil des ministres franco-allemand qui s’est tenu à l’Élysée.

« L’Allemagne et la France, parce qu’elles ont défriché le chemin de la réconciliation, doivent devenir pionnières pour la refondation de notre Europe »

Le couple européen s’est notamment accordé sur les réformes européennes, pour contrer l’envolée des prix de l’énergie liés à la guerre en Ukraine. C’est aussi l’innovation qui a été mise en avant par les deux pays, ou encore la mobilité pour les jeunes, symbolisée par un billet de train gratuit.

 

Un évènement hautement symbolique

La date du 22 janvier 2023 n’a pas été choisie par hasard pour réunir homme d’État français et allemand. Il y a 60 ans jours pour jours le Général De Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer signaient le traité de l’Élysée dans le salon Murat du palais de l’Elysée. Un traité qui scellait la réconciliation entre la République Française et la République Fédérale Allemande.

En pleine crise de la soixantaine, les tensions entre Berlin et Paris n’avaient cessé de s’accroitre l’année dernière. La réunion annuelle entre les gouvernements des deux pays avait même été annulé en octobre 2022 alors que la crise énergétique ébranlait l’Europe.

Ce dimanche était l’occasion parfaite pour relancer le tandem franco-allemand et rétablir une union stable entre les deux pays. Un pari risqué tant les modèles d’Emmanuel Macron et de son homologue allemand Olaf Scholz sont différents. L’un ne comprenait pas le modèle nucléaire de la France tandis que l’autre restait dubitatif face à la dépendance au gaz russe de l’Allemagne. Mais c’est un pari qui a porté ses fruits, les dirigeants, malgré leurs différents, ont affichés ensemble la volonté de travailler au service de la refondation de l’Europe.

 

La France et l’Allemagne un histoire commune

Plus qu’une entente, La France et l’Allemagne, c’est un véritable couple.

Après trois guerres qui les avaient opposés, de 1870 à 1945, les deux pays frontaliers décidèrent en 1950 de former la CECA, la communauté européenne du charbon et de l’acier, véritable précurseur de ce qu’allait devenir l’Europe. La notion d’amitié franco-allemande naquit alors pour éviter une nouvelle guerre et mettre fin au revanchisme entre les deux pays.

En 1963, c’est le traité de l’Elysée qui avait officialisé le rapprochement symbolique entre France et Allemagne. Celui-là même qui était célébré ce dimanche 22 janvier. Depuis et comme l’a si bien rappelé le chancelier allemand, la France et l’Allemagne ont toujours été un moteur de la construction européenne.

 

© Capture d’écran portail vidéo Assemblée nationale

Partager

Paul-Antoine Le Guillou

Salut, je m’appelle Paul-Antoine Le Guillou, étudiant en L1 info-Com Allemand pour le moment. J’aime inventer des histoires, mais tout autant relater celles des autres. Vous faire découvrir l’actualité, je veux en faire un métier. J’espère que vous me trouverez agréable à lire. 😉