Élection présidentielle 2022 : Retour sur le premier tour

Élection présidentielle 2022 : Retour sur le premier tour

Dimanche dernier, impossible de passer à côté. Non, on ne parle pas du brunch dominical mais bien du premier tour de l’élection présidentielle française. Depuis plusieurs semaines, le poulpe vous propose ses meilleurs portraits de candidats et aujourd’hui, nous revenons sur ce premier tour.

 

Comme un air de déjà vu

Après une tumultueuse campagne présidentielle, les français ont été appelés à se rendre aux urnes ce dimanche. Avec l’arrivée de nouveaux candidats, tels qu’Éric Zemmour, Valérie Pécresse ou encore Anne Hidalgo, les français avaient le choix parmi douze candidats.

Tout comme il y a cinq ans, Emmanuel Macron accède finalement au second tour face à Marine Le Pen. Le président sortant a récolté 27,84% des suffrages contre 23,15% pour la candidate d’extrême droite, avec un très faible écart au-dessus de Jean-Luc Mélenchon, qui termine à 21,95% des voix, soit seulement 420 000 voix de différence. Pour autant, si les ressemblances sont frappantes, beaucoup de choses ont changé.

Source : Ministère de l’Intérieur, via Franceinfo

 

Tandis que l’extrême droite connait une augmentation constante des suffrages depuis plusieurs années, c’est, en revanche, la chute libre pour les partis Les Républicains et le Parti socialiste.

Si les plus jeunes, 18-24 ans et 25-34 ans, ont majoritairement voté pour Jean-Luc Mélenchon, les plus de 65 ans se sont surtout exprimé en faveur d’Emmanuel Macron (sondage ELABE pour BFMTV et l’Express & sondage IPSOS).

Autre chiffre important : celui de l’abstention. Les avis sont toujours controversés quant à la prise en compte du taux d’abstention dans les résultats des élections. Quoiqu’il en soit, il s’élève à 26% à ce premier tour, soit près de 4 points de plus qu’en 2017.

 

Prochaine étape, le second tour

Comme en 2017, de nombreux candidats ont appelé à faire barrage à l’extrême droite en appelant, directement ou non, à voter pour Emmanuel Macron. À l’inverse, Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan ont d’ores et déjà appelé à voter pour la candidate du Rassemblement National.

À la différence de l’élection de 2017, Marine Le Pen devrait avoir plus de ressources qu’il y a cinq ans. En effet, Éric Zemmour ayant appelé à voter pour elle, elle récupère non seulement ses suffrages mais aussi ceux de Nicolas Dupont-Aignan, comme lors de la précédente élection. Mais cela ne fera sûrement pas tout. En effet, contrairement à ce que prédisaient les sondages, le candidat du parti Reconquête ! a finalement eu un score bien plus bas. Et reste à passer l’étape décisive du débat d’entre-deux tours pour Marine Le Pen, débat qui avait été catastrophique pour elle en 2017.

Pour certains candidats, c’est aussi la désillusion. En effet, certains candidats espéraient dépasser le seuil des 5% afin de se faire rembourser leur campagne. Mais ce ne fut pas le cas de Valérie Pécresse (4,78%) et de Yannick Jadot (4,63%). Tous deux font aujourd’hui un appel aux dons pour rembourser les campagnes qui se chiffrent à plusieurs millions d’euros.

 

Désormais, c’est la dernière ligne droite pour les deux candidats avant le second tour, le 24 avril prochain. Un second tour qui s’annonce encore plus serré qu’il y a cinq ans selon les premiers sondages réalisés à l’issue du premier tour.

 

Pour vous aider à faire votre choix, retrouvez les portraits d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur notre site.

 

© Magali Cohen / AFP

Partager

Célia Ory

Étudiante en deuxième année d’information & communication, passionnée d’actualité et de culture, intéressée par le monde & les gens, je souhaite rejoindre la grande famille des journalistes.