Rattrapages du mercredi 9 décembre 2020

Nicolas Sarkozy va se la jouer Joe Dalton

Quatre ans de prison, dont deux avec sursis, c’est la peine que devrait en principe purger l’ex-président de la République Nicolas Sarkozy. L’affaire des « écoutes » de 2014 voit son procès toucher à sa fin avec pour conclusion, les trois protagonistes sur le banc des accusés jugés coupables de corruption et de trafic d’influence.

Les longues plaidoiries du parti de la défense ont débuté hier, durent deux jours et tentent de faire passer ces accusations pour de simples « bavardages » comme aime tant le dire l’ancien locataire de l’Élysée.

Finalement, après avoir vécu une année 2020 confinée, deux ans d’enfermement, ce n’est pas si changeant !

 

« No to racism » : le slogan de l’UEFA est à revoir …

Hier soir, le PSG affrontait le Basaksehir d’Istanbul, un match initialement prévu mardi soir mais qui fut, au bout d’une quinzaine de minutes de jeu, interrompu puis reporté au lendemain pour une raison inédite en Ligue des champions. La cause : le quatrième arbitre roumain, Sebastian Coltescu, s’adressant à l’arbitre principal en désignant Pierre Webo – l’entraîneur assistant un peu trop agité sur le banc – par « l’homme noir » pour le qualifier. Le staff turc a tout de suite réagi, suivi par des joueurs outrés qui, après de vifs échanges avec les officiels, ont décidé de quitter la pelouse et ne plus poursuivre ce match. Ce mercredi au Parc des Princes, la rencontre a repris et Paris a largement dominé son vis-à-vis 5 buts à 1, avec un doublé de Kylian Mbappé et un triplé du brésilien Neymar Jr.

Mais l’important est ailleurs. Cet incident au bord du terrain est indigne et contraire aux valeurs prônées par une UEFA restée muette, et doit être sévèrement sanctionné. La révolte des joueurs, saluée par leurs pairs, n’est qu’un premier pas mais elle aura à coup sûr un impact politique et social sans précédent.

 

L’embarrassante venue en France du président égyptien

Ce mercredi a clôturé la visite de trois jours du dictateur égyptien Abdel Fattah al-Sissi à Paris. Un passage très peu médiatisé par les services de communication des instances publiques où le président s’est rendu. Arrivée à la mairie de Paris, pas d’image. Remise de la légion d’honneur, pas d’image. Gala en l’honneur d’al-Sissi à l’Élysée, toujours pas d’image du dictateur… Au contraire, les médias égyptiens ont diffusé massivement les moments vécus par leur président sur le sol français : deux salles, deux ambiances !

Ceci étant, cette venue – pas forcément chartée « déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen » – avait un objectif ô combien stratégique puisqu’ils sont des partenaires sur les plans de la défense et de l’économie. La France a alors permis de resserrer ses liens avec l’Égypte, un pays important pour la stabilité du Moyen-Orient avec ses plus de 100 millions d’habitants. Emmanuel Macron en a aussi profité pour lui glisser quelques mots sur les rapports sociaux qu’il entretient avec son peuple, une population privée de nombreuses libertés et souvent injustement emprisonnée.

 

Le secteur du tourisme reprend du galon !

Dans un communiqué du Haut-Commissaire de l’ONU, Filippo Grandi a annoncé un « sombre tournant » : la barre des 80 millions de réfugiés et déplacés dans le monde a été dépassée, un record ! Ce chiffre a été atteint dès mi-2020 et représente donc 1 % de la population mondiale.

Cette hausse s’explique en grande partie par les nombreuses guerres et conflits existants qui engendrent des déplacements forcés des populations. La pandémie de Covid-19 n’a rien arrangé à cette situation qui a eu de fortes conséquences sur les vies de ces 45,7 millions de personnes déplacées dans leur pays, 29,6 millions de réfugiés hors de leur pays, et 4,2 millions de demandeurs d’asile.

En tête de ce triste classement, on y retrouve la Syrie, la RDC ou encore le Yémen avec des peuples qui n’attendent qu’une chose : la paix.

 

Des fans de plaques pris les mains dans le sac !

2,5 tonnes de plaques d’égout, d’opérateurs téléphoniques ou encore d’EDF, voilà le surprenant butin que deux jeunes majeurs habitant dans l’agglomération de Besançon ont volé depuis le 23 novembre dernier.

Interpellés mardi, ils ont reconnu les faits de ce hobby bien particulier qui a causé la chute d’un enfant de 11 ans tombé dans un trou sur un trottoir où il manquait une de ces plaques.

Et vous, comment occupez-vous vos journées ?

 

Le casting de Spider-Man 3 se tisse : les arachnophobes en sueur !

La sortie du troisième opus de l’homme araignée est prévue pour décembre 2021 sur la toile des cinémas, et quelques-uns des acteurs et leurs personnages viennent – pour certains – d’être révélés au grand public. Benedict Cumberbatch dans son rôle du Dr Strange sera le nouveau mentor de Peter Parker (RIP Iron Man) toujours joué par Tom Holland. Jamie Foxx y fera aussi son apparition pour interpréter LE méchant du film, super-vilain Electro. Et la grande surprise serait le retour d’Alfred Molina et de Tobey Maguire, des personnages qui ne correspondent pas à la même boucle temporelle de l’histoire de Spider-Man mais qui ne posent pas de problème dans ce que propose l’univers cinématographique Marvel.

Pour vous remettre dans le bain, on vous propose de revoir une scène mythique de cette aventureuse saga :

 

Source : Chaîne YouTube de TopMovieClips

 

Teddy Perez

 

Crédits photo : Maxppp – IAN LANGSDON/EPA/Newscom/MaxPPP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *