Rattrapages du lundi 23 novembre 2020

Rattrapages du lundi 23 novembre 2020

Danone prévoit de supprimer 1500 à 2000 postes dont près de 400 en France

 À l’annonce d’un plan d’économies d’un milliard d’euros, le groupe agroalimentaire français, Danone, prévoit de supprimer environ 1500 à 2000 postes, dont près de 400 en France, dans ses sièges mondiaux et locaux. Face aux conséquences de la crise sanitaire liée au coronavirus, le groupe propriétaire des marques Evian, Volvic, Activia ou Blédina souhaite renouer avec la croissance et retrouver la confiance des actionnaires. L’action Danone a perdu plus d’un quart de sa valeur cette année.

 

1 milliard d’euros accordé aux quartiers populaires

Le gouvernement a assuré ce lundi que 1 % des 100 milliards d’euros du plan de relance serait bien destiné aux quartiers défavorisés. À l’issue d’une visioconférence hier avec des élus, le premier ministre Jean Castex a ainsi répondu à l’appel de quelque 180 maires signataires d’une lettre ouverte adressée au Président il y a une dizaine de jours, inquiets de la détresse sociale et économique dans laquelle la crise sanitaire due au Covid-19 plonge les quartiers défavorisés.

 

Déconfinement en vue au Royaume-Uni

 Alors que le chef de l’Etat français est attendu ce soir sur l’éventuel allégement du confinement et des contraintes, le Premier ministre Britannique a, quant à lui, hier présenté son plan de déconfinement qui débutera le 2 décembre. Le confinement général mis en place à la fin d’octobre au Royaume-Uni sera remplacé par des mesures selon les régions, a annoncé hier, devant la Chambre des communes, le premier ministre, Boris Johnson. Le plan présenté, le « Winter plan » est valable jusqu’en Mars et comme c’était déjà le cas en Octobre, trois niveaux d’alerte (« tier1, tier2, tier3 ») définiront les différentes contraintes qui s’appliqueront à chaque région.

 

Des centaines de migrants installés sur la place de la République

La place de la République a été occupée hier soir par des centaines de migrants. Suite au démantèlement d’un camp à Saint Denis mardi dernier, plus de 3000 personnes avaient bénéficié d’abri dans des centres d’accueil, mais entre 500 et 1000 autres personnes n’y avaient pas bénéficié. C’est avec l’aide d’associations et d’avocats, que des centaines de tentes ont été installées hier sur la place. Jusqu’à ce que, vers 20 heures, les forces de l’ordre s’attaquent à les enlever et à disperser les migrants et associations, sous les cris. Dans la soirée, la préfecture a réagi par voie de communiqué de presse : « La constitution de tels campements, organisée par certaines associations, n’est pas acceptable. La préfecture de police a donc procédé immédiatement à la dispersion de cette occupation illicite de l’espace public. » La préfecture a également indiqué que toute personne en besoin d’hébergement est invitée à se rendre dans les accueils de jour.

 

Évolutions des élections américaines

Le président sortant accepte contre toute attente le processus de transition vers une administration Biden, plus de deux semaines après l’annonce de la victoire de son rival démocrate. Sans reconnaître formellement sa défaite, Trump a affirmé hier dans un tweet avoir ordonné à son administration d’entamer la transition avec Biden. Cette décision, indispensable, permet de débloquer un budget de 6 millions de dollars pour financer les équipes de transition de Joe Biden. De plus, le président élu et ses collaborateurs peuvent désormais avoir accès aux rapports confidentiels des principales agences fédérales dont celles ayant trait à la crise sanitaire et aux plans de distribution des vaccins contre le covid-19.

https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1331013908971261953

Hier même, plus tôt, le président élu annonçait les noms des premiers membres de son administration : Antony Blinken, secrétaire d’état, John Kerry, représentant spécial pour le climat, Alejandro Mayorkas, à la sécurité intérieure, Avril Haines, directrice du renseignement social, Linda Thomas-Greenfield, ambassadrice à l’ONU, et Jake Sullivan conseiller à la sécurité nationale.

 

« « Not a lot going on at the moment » »

 Ce tweet de Taylor Swift a suscité la réaction de ses fans. Car, pour rappel, le dernier tweet de Taylor Swift avec la légende « not a lot going on at the moment » remonte au 27 avril dernier, trois mois seulement avant la sortie inattendue de Folklore, son 8ème album, en août. Et d’ailleurs, il y a une semaine, l’artiste a fait savoir dans un autre tweet qu’elle réenregistrait ses anciens titres. Ses fans se demandent quel est l’album ou les chansons qu’elle réenregistre en premier et s’ils doivent prévoir une sortie pour l’année prochaine.

 

 

 

Scott Fitzgerald

 

Crédit photo : Martin Bureau / AFP

Partager