France-Kazakhstan : Destination Qatar

France-Kazakhstan : Destination Qatar

Après un début de qualifications difficile, un Euro manqué, les Bleus ont brillé ce samedi 13 Novembre dans un match les opposant au Kazakhstan. Leur victoire par 8 buts à 0 leur offre une qualification directe bien méritée pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

 

Une soirée remplie d’émotion

Six ans auparavant, les premières détonations aux abords du stade de France se sont faits entendre, alors que l’équipe de France s’oppose à l’Allemagne dans le cadre d’un match amical. Cette soirée, marquée par les attaques terroristes meurtrières dans les rues de Paris et au Bataclan, a traumatisé la France entière. Les joueurs et les supporters ont rendu hommage, en ce jour symbolique, aux nombreuses victimes. Avant le coup d’envoi, ils reprennent ensemble la Marseillaise a capella suivie d’une minute de silence tandis que les Bleus joueront munis d’un brassard blanc. L’émotion est présente au Parc des Princes et cette banderole restera sans doute la plus emblématique: “À nos 131 étoiles du 13 Novembre”, accompagnée du ciel étoilé allumé par les supporters dans la tribune de Boulogne.

Par ailleurs, Griezmann, buteur à la 84ème minute, célèbre son but par un hommage personnel aux victimes du 13 Novembre 2015.

Le match rêvé

A peine sont-ils entrés sur le terrain que Mbappé ouvre le score dès la 6ème minute, sur un centre de Théo Hernandez aidé par Benzema. Les Bleus lancés vers l’avant font preuve du jeu collectif idéal, bien loin des 8èmes de finale amères de l’Euro.
Prestation (presque) parfaite, Mbappé marque, dans son élan, deux autres buts à la 12ème et la 32ème minute sur des passes décisives de Coman qui brille sur le côté droit.
Malgré un jeu mené par les Bleus, les “Léopards des Neiges” sont eux aussi, avides de beau jeu et n’hésitent pas à saisir toutes les occasions, arrêtées chaque fois par Lloris.
3-0 à la mi-temps, l’amoureux du ballon en fait voir de toutes les couleurs aux joueurs kazakhstanais, alors qu’il permet à son équipe de conserver une avance confortable.
Mais gare au relâchement, le match n’est pas terminé ! Nos Bleus le savent bien, la désillusion de la deuxième mi-temps des 8èmes de finale face à la Suisse lors de l’Euro, leur reste en travers de la gorge.

Deuxième mi-temps: les Bleus restent sur leur lancée , et semblent prendre plaisir à jouer, de quoi ravir tous les amateurs de football !
55’: but de Benzema sur un centre de Théo Hernandez, qui lui permet d’égaliser David Trezeguet à la cinquième place au classement des meilleurs buteurs en équipe de France.
59’: Doublé consécutif de Benzema qui, sur une passe décisive de Mbappé, dépasse désormais Trezeguet et obtient la cinquième place au classement, toujours mené par Henry, Giroud, Platini et Griezmann.

C’est un Festival !” s’exclame Xavier Domergue, commentateur de la soirée sur M6, à la suite du but de la tête à la 75ème d’Adrien Rabiot. Les Bleus font preuve d’une complicité remarquable et idéale. Déployant le potentiel de chaque joueur sur le terrain, cela leur offre une vraie partie de plaisir. A la 84ème minute, nos joueurs français se voient accorder un penalty sur faute de Vladislav Vassiliev sur Griezmann. Ce dernier s’offre son 42ème but en sélection, de quoi prendre la troisième place au classement devant Platini.
Puis, Mbappé, tel un éternel insatisfait, se lance à plusieurs reprises vers l’avant dans l’optique de s’offrir un quatrième but.
Ses efforts finissent par payer puisqu’à la 87’, le numéro 10 réalise, chez lui, un quadruplé mémorable. Il est “inarrêtable” (Xavier Domergue).

 

Des Bleus de légende: Kylian Mbappé

Mbappé réalise ce 13 Novembre un quadruplé historique. Il y a 63 ans , Just Fontaine, l’un des plus célèbres joueurs français marquait quatre buts face à la RFA lors de la Coupe du Monde 1958. Les prouesses de Mbappé ce samedi soir, y font écho et lui ont valu la fabuleuse note de 10 dans le journal L’Equipe et par la majorité des chroniqueurs présents sur le plateau de L’équipe du soir à l’après match.
Joueur critiqué sur son jeu de tête, Mbappé a également prouvé ce soir-là qu’il en était (parfaitement) capable. Didier Deschamps, lui-même, est apparu à l’écran comme surpris par ce but à la 32’.
Par ailleurs, vivement critiqué pour son individualisme sur le terrain, le numéro 10 a été félicité pour son altruisme et son jeu collectif, avec notamment Benzema, Griezmann ou encore pour le but de Moussa Diaby (72’), malheureusement non comptabilisé.

 

Surprise sur le côté droit: Kingsley Coman

Le détonateur” tel fût le surnom attribué au joueur du Bayern pour son sublime jeu de ce samedi. Alors qu’il évolue habituellement au poste de milieu gauche au Bayern Munich, le sélectionneur français tente de placer Coman au poste de piston droit. Coup de chance ou révélation? Le joueur français est, quoi qu’il en soit, le sujet de plusieurs articles ce dimanche matin ; Franceinfo “France-Kazakhstan: Kingsley Coman, un piston et des promesses” ou encore le journal L’Equipe et leur article “Coman, l’option payante pour les Bleus”.
Ses 80 minutes de jeu lui ont permis de prouver sa légitimité au sein de l’équipe de France. Tel un vrai détonateur, Coman, auteur de deux superbes passes décisives, a renversé la défense kazakhstanaise. Deviendra-t-il le nouveau meilleur passeur de l’équipe de France?

Ainsi, pour la première fois depuis 1981, les Bleus sont qualifiés avant même d’avoir joué leur dernier match de qualifications. Un groupe dont les Bleus étaient de loin les favoris, et statistiquement les plus forts. Mais qui n’a pas pour autant été de tout repos. Leur début de parcours a été marqué par plusieurs matchs nuls, notamment face à l’Ukraine. Les “Léopards des Neiges” étaient certes une équipe bien moins située au classement UEFA (125ème en 2021/2022), mais Didier Deschamps a utilisé ces matchs pour tester collectivement son équipe et la renforcer techniquement.
Ce match a redonné de l’espoir à de nombreux amoureux du football, déçus des derniers rassemblements. L’équipe de France a-t-elle enfin retrouvé l’équilibre qui lui manquait?
Les Bleus s’envoleront ce lundi en Finlande pour y jouer leur dernier match. Didier Deschamps les a incités à faire preuve de “professionnalisme“, tout match est bon à prendre.

Revivez les moments forts du match:

 

Crédits : Twitter @EquipeDeFrance / LP/ A. Journois

Partager

Anna Bachelier

Anna Bachelier. Étudiante en L1 lettres Babel, férue de sport et passionnée de journalisme, je rêve de devenir l’un d’eux. Contact : anna.bachelier@orange.fr Insta : @annaa.bchr