Dicopop : Semaine 11

Dicopop : Semaine 11

Dicopop de la semaine – saison 5 – n°19

10 mots non illustrés


Quoi de neuf dans le monde ? Le printemps arrive, et le covid-19, tout joyeux, chante Claude François à tue-tête. Vous n’entendez pas ce petit air : « Ça s’en va et ça revient » … Quant à lui, Poutine, un tantinet colérique, profite des beaux jours pour balancer des bombes sur son voisin Ukrainien. Il semblerait qu’il ait oublié de rester sur son terrain de jeu. Et puis la nouvelle icône nationale, Ruby Nikara, vend l’eau de son bain à prix d’or sur internet, pour vous laver de vos péchés… euh pardon, de ses péchés. Enfin qu’importe.

Pour vous redonner le sourire dans ce monde de fous, quoi de mieux que votre rendez-vous dominical. Il est tout beau, tout chaud, et tombe à point nommé : c’est le Dicopop n°19 !


Consécration (n.f.) : un peu de douceur dans ce monde de brutes, le XV de France sort victorieux du tournoi des six nations. Qu’on soit fan, ou pas, du ballon ovale on ne peut qu’être fier d’être Français !

 

Cosmonautes (n.m.) : Revêtus de leurs plus belles combinaisons blanches, leurs masques, leurs visières et leurs gants scotchés au bout des mains, les Chinois commencent à reconfiner.

 

Courage (n.m.) : il en aura fallu beaucoup à Marina Ovsiannikova, pour oser dénoncer la propagande Russe au journal télévisé pro-Kremlin.

 

Culot (n.m.) : prétendre combattre le néonazisme chez les autres tout en instaurant une dictature chez soi. Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais…

 

Décoller (v.) : Le prix du carburant s’envole, et ça commence à se faire sentir sur le prix des billets d’avion. Pour s’envoyer en l’air cet été, privilégiez donc plutôt Tinder qu’Air France.

 

Minions (angl.) : les Russes sont arrivés tous vêtus de jaune et de bleu dans la station spatiale internationale. Assortis aux couleurs du drapeau Ukrainien, c’est le moche et méchant Gru qui ne va pas être content.

 

Punition (n.f.) : La Russie censure peu à peu tous les réseaux sociaux sur son territoire. Lundi c’était au tour d’Instagram, faisant couler de chaudes larmes de crocodile sur les joues des influenceuses. Il y a la guerre aux portes de la Russie mais… Ô grand malheur, ne touchez pas à Instagram !

 

Redondance (n.f.) : Il y a 60 ans, l’Algérie luttait pour obtenir son indépendance. Aujourd’hui l’Ukraine se bat pour la garder. Comme un (mauvais) goût de déjà vu.

 

Star Wars (angl.) : « il n’y a pas si longtemps, dans une galaxie proche, trop proche » le côté obscur de la force n’est pas assez satisfait de mettre le bordel un peu partout, et Dark Vador menace de faire tomber l’ISS si les Jedis Occidentaux jouent un peu trop avec ses nerfs. À vos sabres lasers !

 

Sursis (n.m.) : fin du port du masque obligatoire depuis lundi. Vous pouvez désormais respirer à pleine narine l’haleine fétide de votre voisin de table, admirer la gueule de bois du type au fond de la classe, et observer partout des bouches revêtues de leur plus beau rouge à lèvres.

Partager

Marine Delayen

Étudiante en L2 lettres Babel, passionnée de lecture, musique, cinéma, langues étrangères et voyages. Curieuse de tout, adepte du monde de la culture, musicienne à mes heures perdues, et pourquoi pas, future journaliste...