Rattrapages du samedi 24 Octobre 2020

Un repas dans un avion… qui ne vole pas 

Avec l’importante crise que traverse le milieu aérien en raison de la pandémie de COVID-19, des compagnies ont cherché les moyens de se réinventer. Singapore Airlines, en a trouvé un : des repas, quasiment gastronomiques, servis aux passagers dans des avions cloués au sol. C’est ainsi que samedi près de 400 personnes se sont enregistrées, et ont même passé les contrôles de sécurité, pour monter dans un avion qui ne décollera pas. Et ces « repas » (dont le prix oscille entre 33 euros et… 400) sont très populaires dans la toute petite République asiatique, puisque près de 900 billets ont été vendus en moins de 30 minutes !

Une plutôt bonne idée pour ceux qui auraient peur de l’avion ! Mais par contre pour y aller, il faudra le prendre, l’avion… 

Frontex mise en cause 

Suite à une enquête de plusieurs médias, l’agence de gardes-frontières grecque (impliquant parfois l’agence européenne) est mise en cause pour des refoulements de migrants en mer. Plusieurs journalistes, assurent notamment avoir relevé au moins six cas depuis avril. Des équipes de Frontex (agence européenne de gardes-frontières) auraient assisté sans réagir à des refoulements vers la Turquie de bateaux de migrants, alors qu’ils se trouvaient dans les eaux grecques, et c’est illégal. Frontex n’aurait pas réagi à ses accusations, mais aurait expliqué s’être entretenue avec les autorités grecques, qui auraient ouvert une enquête interne. De leur côté, le gouvernement conservateur, à Athènes, a toujours nié de telles accusations. 

Erdogan a encore parlé !

Dans la journée de samedi, le Président turc Recep Tayyip Erdogan à ouvertement et violemment critiqué le Président Emmanuel Macron : « Tout ce qu’on peut dire d’un chef d’Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c’est : allez d’abord faire des examens de santé mentale ».

L’Élysée a rapidement dénoncé les propos « inacceptables » du Président turc, et a même rappelé son ambassadeur français en Turquie. Cela ajoute donc, à l’importante liste de tensions qui semble apparaître entre les deux Présidents (et plus largement entre la Turquie et la France) depuis quelques mois : la Méditerranée, le conflit en Lybie, et les affrontements du Haut-Karabakh.

La colère des Polonais(e)s 

Le tribunal Constitutionnel Polonais, a annoncé jeudi la proscription de l’IVG en cas de malformation grave du fœtus. Comme nous l’avions expliqué dans un précédent article, cela conduit à une interdiction quasi totale de l’avortement dans ce pays d’Europe de l’Est. Cette décision reste cependant largement contestée par l’opposition, de nombreuses associations, mais aussi par les Polonais(e)s. Des milliers de personnes ont donc manifesté pour la troisième journée consécutive contre cette décision, en bravant notamment l’interdiction de rassemblement dans le cadre de la lutte contre l’épidémie. Parmi les manifestants, de nombreuses personnes s’exprimaient en scandant : « liberté, égalité, droit des femmes ! ».

L’horreur au Cameroun 

Près de huit enfants ont été massacrés, et douze autres blessés dans une attaque de l’école de Kumba, une ville de la région anglophone du Cameroun. 

Depuis trois ans maintenant, des groupes séparatistes et l’armée s’affrontent dans ces régions où vit l’essentiel de la minorité anglophone, car ceux-ci s’estiment de plus en plus marginalisés par la majorité francophone du pays. Les combats/exactions/meurtres dans le Cameroun anglais auraient même poussé sept-cent mille personnes à fuir, et trois mille personnes seraient également mortes… 

Une ville coupée en deux 

Les 3000 habitants de cette ville située à la frontière entre le Pays de Galles et l’Angleterre se retrouvent dans une situation ubuesque. En effet, le Pays de Galles a annoncé un confinement généralisé de sa population pour plusieurs semaines, et c’est donc toute une partie de la ville qui se retrouve dans l’obligation de rester chez-elle, quand dans l’autre partie les habitants peuvent toujours y circuler librement

En France, on signale au soir du 24 octobre 2020, 45 422 nouveaux cas de coronavirus et 138 nouveaux décès

Culture … Du monde !

Elle s’appelle Charlie, Charlie Danger (oui oui) et elle va nous parler d’Histoire. Ne partez pas ! Si vous n’aimez pas lire, et que vous souhaitez tout de même développer votre esprit critique au travers de l’Histoire et de l’Archéologie c’est la chaîne qu’il vous faut ! Aujourd’hui, Charlie nous parle de l’escroc qui a vendu la Tour Eiffel ! À écouter sans modération !

Romain Gruet 

Crédits photo : Roslan Rahman/AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *