Halloween autour du globe

« Un bonbon ou un sort ! » Ce sont des milliers de terrifiantes créatures, de tout âge, qui défilent dans les rues à la tombée de la nuit du 31 octobre et qui viennent sonner à nos portes en nous chantonnant cette fameuse formule. La fête, qui trouve ses origines dans la fête païenne de Samain en Irlande, est aujourd’hui célébrée tout autour du globe, avec des traditions toujours plus effrayantes, et elle attitre de plus en plus d’adeptes chaque année, tous prenant un malin plaisir à se déguiser.

Elle a aujourd’hui bien évolué, mais on y retrouve d’emblématiques personnages comme Jack’O’Lantern ou des symboles incontournables, comme les lanternes et les citrouilles.

En Irlande, où tout a commencé

C’est en Irlande que la légende de Jack’O’Lantern – et donc toute la fête d’Halloween – a pris source. On raconte qu’à sa mort, le diable lui refusa l’entrée en Enfer à cause de son ivrognerie. Alors destiné à errer dans le froid, la pluie et l’obscurité, il demanda au diable un geste de bonté pour l’aider dans son désespoir. Celui-ci lui donna une braise que Jack plaça dans un navet pour s’éclairer et se réchauffer. Depuis, on dit que Jack’O’Lantern réapparaît chaque année au soir de sa mort, le 31 octobre, pour errer sans fin avec sa lanterne.

La fête est remplie de traditions et légendes qui se perpétuent de génération en génération. On donne par exemple du Barmbrack, un petit cake aux raisins dans lequel sont cachés de petits objets significatifs.. Trouver  un anneau serait signe d’un mariage heureux à venir, au contraire, il est déconseillé d’avoir un bâton qui annoncerait un mariage malheureux, il est aussi possible d’y découvrir un petit pois, signe qu’il n’y aurait pas de mariage à venir dans l’année. Les Irlandais, fiers de leurs traditions, allument de grands feux de joie et d’artifices et font la fête toute la nuit.

Aux Etats-Unis

A la fin du XIXème siècle, beaucoup d’Irlandais ont immigré aux Etats Unis pour fuir la grande famine d’Irlande. Ils y ont alors importé leur culture, notamment cette fameuse fête d’Halloween. Les américains ont, quant à eux, choisi de remplacer le navet de Jack’O’Lantern par une citrouille, plus commune dans ce pays. La fête prend une très grande ampleur chaque année, toutes les maisons sont décorées, des concours de déguisements sont organisés dans les écoles… il n’y a aucune limite.

Comme en France, les enfants vont sonner aux portes de terrifiantes maisons pour espérer y récolter quelques bonbons. Chaque année le concours du « World Famous Pumpkin Race » est organisé à New York. Cette compétition incontournable consiste à lancer une citrouille sur une route pentue que se termine dans la mer, la ligne d’arrivée.

Au Mexique

Les célébrations,  déjà instaurées au Mexique autour du XVème siècle par la culture aztèque, avaient pour coutume de commémorer leurs morts, pour leur rendre hommage.

La fête, dia de los muertos, a pris un autre tournant aujourd’hui, tout en gardant leurs traditions et le folklore d’origine.

Les mexicains célèbrent leurs morts, ils ne les imitent pas comme peuvent le faire les américains par exemple. Sur les autels fabriqués par les familles, toutes sortes d’offrandes y sont déposées pour les offrir au défunt, les femmes cuisinent le plat préféré du proche disparu et la famille confectionne des petites œuvres d’art. Ces offrandes sont ensuite suivies de chants et de danses, pendant que toute la nuit, on veille dans les cimetières à la lueur des bougies.

En Roumanie

Dans la Transylvanie du célèbre vampire Dracula, les fêtes macabres plaisent beaucoup le soir d’Halloween. Il est de coutume d’aller dans l’un des nombreux châteaux hantés pour y passer une soirée pleine d’aventures terrifiantes. Il y a d’ailleurs souvent des chasses aux sorcières, des fêtes médiévales y sont organisées.

En Europe de l’Ouest, on s’éloigne donc un peu plus du Jack’O’Lantern Irlandais, qui est alors remplacé par le compte Dracula. Traditionnellement, on essaye de prédire l’avenir à partir de cire fondue que l’on fait couler par le trou d’une clé dans l’eau froide. La clé serait le lien avec un autre monde, celui des morts.

Beaucoup de pays ont tenu à garder leurs traditions mais tous ont évolué dans cette fête devenue presque incontournable dans le monde entier. Même dans les pays asiatiques, dont les coutumes sont bien éloignées du concept d’Halloween, les jeunes commencent à se déguiser et à intégrer la fête à leur culture. Alors, dans quel pays souhaiteriez-vous passer votre prochain Halloween ?

Sara Matton

Crédits photo : SouthBay Community / https://www.passionamerique.com/tout-savoir-origine-halloween/ / http://www.thearttheater.org/trick-r-treat/?wp-cinema-day=2 / DP / Pxere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *