Shutdown : un nouveau record pour les Etats-Unis

17, c’est le nombre total de “shutdown” vécus par les Etats-Unis depuis 1977. Ce processus, qui signifie littéralement « fermeture », est mis en place par la Constitution étasunienne lorsque le Congrès ne parvient pas à définir le budget disponible pour une action. Il dure habituellement quelques jours, durant lesquels les administrations fédérales sont paralysées. Le gouvernement est alors contraint de se « serrer la ceinture » et arrête de rémunérer les fonctionnaires des administrations jugées non nécessaires à travers le pays. Le gouvernement de Donald Trump détient le nouveau « record » de durée de Shutdown  avec un « score »  supérieur à un mois détrônant ainsi le « record » précédent de 21 jours détenu par Bill Clinton depuis 1996.

Shutdown aux Etats-Unis

Donald Trump, président des Etats-Unis d’Amérique depuis 2017, a fait polémique dans le monde entier notamment avec son projet de construction d’un mur délimitant la frontière Etats-Unis/Mexique ayant pour but de limiter l’immigration clandestine sur le sol américain. Si ce projet avait été évoqué durant sa campagne électorale, le sujet est revenu sur la table le 22 décembre 2018. Le projet budgétaire de 5,7 milliards d’euros proposé par le gouvernement pour le mur frontalier ne fait pas l’unanimité au Congrès étasunien. Ce désaccord entre la présidence et les démocrates a alors entraîné un « Shutdown », pratique relativement courante aux Etats-Unis, mettant au chômage plus de 800 000 fédéraux. Cela impacte également les touristes qui se retrouvent face aux portes closes de plusieurs parcs et musées emblématiques.

Les Fast-Food s’invitent à la Maison Blanche

Le président des Etats-Unis, connu pour son côté provocateur, ne loupe pas une occasion pour faire polémique et ce même durant une période « tendue ». Parmi les fonctionnaires impactés par le Shutdown, les cuisiniers de la Maison Blanche n’en font pas exception. A l’occasion de la réception de l’équipe de football américain des Clemson Tigers à la Maison Blanche le 14 janvier, Donald Trump a mis les petits plats dans les grands en organisant un véritable banquet. Il a commandé « que des bonnes choses, de la super nourriture américaine » comme il l’a mentionné à la presse. Hamburgers, pizzas, frites… – provenant de fast food tels que McDonald, Wendy, Burger King ou encore Dominos Pizza – ont trouvé leurs places dans l’argenterie de la résidence officielle du président. La note salée a été payé par Trump lui-même qui met en avant les contraintes du Shutdown et du désaccord avec les démocrates. Ce geste est aussi une provocation face aux actions anti-obésité lancées par l’ancienne première dame, Michelle Obama.

Le Shutdown le plus long de l’Histoire des Etats-Unis

Le 25 janvier 2019, un accord budgétaire de trois semaines a été signé mettant ainsi temporairement fin au bras de fer entre démocrates et présidentielle. Ce Shutdown aura été le plus long de l’Histoire des Etats-Unis avec une durée supérieure à un mois. Trump ne renonce cependant pas à son projet de mur anti-immigration en annonçant un financement du gouvernement jusqu’au 15 février prochain seulement. Voyant cette date se rapprocher à grands pas et ses chances se réduire, il a récemment annoncé qu’il était disposé à bloquer de nouveau le gouvernement et à déclarer l’état d’urgence dans le pays. Si certains l’accusent d’abus de pouvoir, le président voit en cette procédure une manière de contourner les opposants. Les démocrates sont décidés à entamer des procédures judiciaires contre le président étasunien s’il avait recours à cette action, avec le soutien de la majorité de l’opinion publique qui s’oppose à cette mesure. Ces débats sans fin provoquent la crainte d’une « guerre » interne dans le pays chez les habitants étasuniens qui ne voient aucune solution se profiler à l’horizon.

Léandre Bouffard

Crédits photo : Saul Loeb / Joyce N. Boghosian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *