Rattrapages du vendredi 31 janvier 2020

Brexit, le 31 janvier : drôle de soirée pour un jour historique

Ni célébration rocambolesque, ni chagrin trop visible, l’atmosphère a « longtemps été molle » explique un des militants du Parti du Brexit. Il a fallu attendre 22 heures à Londres pour qu’enfin 10 000 personnes se rassemblent devant Westminster et que cette célébration ressemble un peu plus à une fête. Au-delà de la fête, les négociations s’annoncent en réalité cruciales pour l’avenir des relations avec Londres, dont dépendent des millions d’emplois et la sécurité de l’Europe. Le bras de fer sera rude.

 

Airbus : l’affaire de corruption enfin close

En 2016, après avoir découvert des « irrégularités » dans des contrats, Airbus s’était dénoncé auprès des autorités et avait pleinement coopéré, puis s’était préparé à payer une grosse amende. Aujourd’hui la sentence est tombée et le PNF (Parquet national financier), condamne Airbus à payer une une amende  de 3, 5 milliards d’euros (peine la plus lourde jamais infligée à une entreprise industrielle), pour des faits de corruption. Néanmoins, même si la pilule est amère, l’avionneur européen devrait pouvoir la digérer. 

 

Coronavirus : la Chine de plus en plus isolée

Apple qui ferme ses magasins en Chine jusqu’à nouvel ordre, Washington qui annonce plusieurs mesures exceptionnelles pour fermer ses frontières : la Chine est de plus en plus isolée. Effectivement, le virus touche désormais plus d’une vingtaine de pays et partout dans le monde les mesures de précaution s’intensifient. Et même si l’ambassadeur de Chine à Genève a déclaré qu’il « n’était pas nécessaire de  paniquer inutilement, ni de prendre des mesures excessives », le monde continue à être de plus en plus méfiant envers Pékin, peut-être à raison. 

 

L’affaire Mila

L’affaire Mila c’est l’histoire de cette lycéenne de 16 ans qui a insulté l’islam sur son compte Instagram, publiant une vidéo qui a ensuite été diffusée et partagée sur tous les réseaux sociaux et qui a pris une ampleur gigantesque. Insultée et menacée de mort, de viol, d’égorgement suite à ses propos, elle a aussi fait l’objet d’une enquête pour provocation à la haine. 10 jours plus tard, elle est toujours cloîtrée chez elle, car comme l’exprime son avocat « on arrive pas à trouver un établissement dans lequel on pourrait assurer sa sécurité, c’est vertigineux », en rappelant qu’elle n’avait commis aucun délit. L’islamologue Rachid Benzine rappelle que c’est une mineure, et que « cela reste une parole d’adolescente ». 

 

Mort de la reine du suspens

Mary Higgins Clark, l’une des romancières américaines de littérature policière nous a quitté hier à l’âge de 92 ans. « La reine du suspense » était l’une des écrivaines les plus populaires au monde et l’auteure à succès a écrit plus de cinquante best-sellers, des histoires souvent adaptées à l’écran. Les ventes de ses livres ont dépassé les 100 millions d’exemplaires. « Elle était unique. Personne n’a jamais été aussi connecté à ses lecteurs : elle les comprenait comme s’ils étaient des membres de sa propre famille » témoignait son éditeur Michael Korda. Sa plume unique manquera à beaucoup.

 

Bouh !

Terminons sur une petite note positive avec nos amis les animaux, qui semble-t-il aiment eux aussi se faire des petites blagues entre eux !

 

 

Crédits photo : TOLGA AKMEN.

Julia Augeard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *