Rattrapages du samedi 17 octobre 2020

Liban : Bilan 1 an après la révolution

Il y a un an jour pour jour, le 17 octobre 2019, un mouvement de révolte et de contestation envahissait le Liban. Aujourd’hui, c’est tout autre chose… L’effondrement de l’économie du pays, le Covid 19, l’explosion du port de Beyrouth, et les mêmes personnes à la tête du pays. Des centaines de libanais ont défilé samedi à Beyrouth pour marquer le 1er anniversaire de ce mouvement de révolution populaire.
Deux gouvernements ont démissionné depuis le début de la contestation le 17 octobre 2019, mais les même politiciens, les mêmes partis et les mêmes familles monopolisent le pouvoir. Toute au long de cette année difficile, les demandes légitimes des libanais n’ont pas été entendues, cela a aggravé le manque de confiance qu’ils ont envers leurs dirigeants.
Les libanais sont abattus, sans autre choix que de se concentrer sur la reconstruction d’un avenir…

 

Covid 19 et déficit budgétaire 

La Covid 19 a entraîné un triplement du déficit budgétaire américain qui dépasse les 3 000 milliards de dollars. Ce chiffre représente 16,1 % du produit intérieur brut, un record depuis la seconde guerre mondiale. Il s’explique par les mesures de relance pour lutter contre les conséquences de la pandémie. Selon les chiffres du FMI, la dette publique américaine sera passée de 109 à 131 % du PIB aux États-Unis.

 

Amandine Sanvisens, nouveau visage de la cause animale

Pour la présidente de l’association Paris Animaux Zoopolis, l’interdiction des bêtes de cirque est une victoire politique. D’autres combats se profilent pour cette militante de la cause animale, notamment la pêche dans la capitale ou l’empoisonnement des rats. L’association aimerait désormais élargir ses combats au reste du pays. Des manifestations ont déjà été organisées dans de nombreuses métropoles françaises.

 

Cannes : écomusée

 A Cannes, 6 sculptures hautes de 2 m, pesant chacune 9 tonnes seront immergées à la fin du mois de novembre à 5 m de profondeur entre les îles Sainte-Marguerite et Saint-Honorat. Elles deviendront ainsi des pièces de choix à visiter gratuitement, avec un masque et un tuba, dans une zone de baignade protégée. Ces sculptures représentent les visages de 6 cannois anonymes, âgés de 9 à 79 ans, représentés par l’artiste britannique Jason decaires Taylor. Cet éco-musée sous-marin mêle l’art et l’écologie, pour une sortie divertissante hors du commun !

 

 

Heineken 

 Heineken (brasseur néerlandais) a été condamné au Royaume-Uni à payer 2 millions de livres sterling d’amende, pour avoir obligé les pubs en Grande- Bretagne à stocker des quantités astronomiques et déraisonnables de boissons (bières, cidres) : une opération de vente forcée. Une enquête a démontré que 96 établissements qui demandaient à ne plus être liés à Heineken « se sont vu dire que 100% de la bière en fût qu’ils vendaient devait être de la marque Heineken ».

 

 

Netflix refait la révolution française 

Nouvelle série phare pour les licences d’histoires, la série « La révolution » sortie sur netflix vendredi, dans une réécriture de l’histoire, une mystérieuse maladie frappe la France du XVIIIème, déclenchant un affrontement brutal entre aristocrates et rebelles. 

 

Juliette Douarche

 

Crédit photo : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *