Rattrapages du mardi 9 mars 2021

Des révélations qui font boom !

De 1966 à 1996, la France a mené de nombreux essais nucléaires dans le Pacifique, en Polynésie, mais leurs conséquences auraient été sous-évaluées. C’est ce que révèle le média d’investigation en ligne Disclose. Après deux ans d’enquête et plus de 2 000 pages de documents militaires déclassifiés en 2013 par le ministère de la Défense analysés, les interprétations sont bien différentes. Les résultats témoignent d’un niveau de radioactivité des essais nucléaires deux à dix fois plus élevés que ce qu’avaient annoncées les précédentes estimations. « Environ 110 000 personnes ont été exposées à la radioactivité, soit la quasi-totalité de la population des archipels à l’époque » souligne l’enquête.

La scène, théâtre de l’occupation pro-culturelle

Depuis jeudi soir à Paris, les intermittents du spectacle manifestent leur colère en occupant le théâtre de l’Odéon. Ils réclament la réouverture des lieux culturels et la prolongation de l’indemnité chômage. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot s’est rendue sur place samedi soir pour échanger avec eux, sans décider pour autant d’un changement rapide. Les organisateurs de cet acte – soutenus par de nombreux passants présents sur le lieu – n’ont pas non plus communiqué de date de sortie.

Le mouvement parisien provoque même des inspirations et plusieurs rassemblements partout en France. Plus de trente artistes et techniciens du spectacle du théâtre de Saragosse à Pau occupent ces dernières nuits, eux-aussi, la scène pour montrer à la Ministre de la Culture que ce fléau touche aussi les intermittents en régions. Ces derniers réclament davantage d’aides financières.

Point Covid-19 : les bilans sont lourds.

En Italie, la barre des 100 000 morts a été franchie. Le même jour, c’est celle des 700 000 décès qui a été dépassée en Amérique latine et dans les Caraïbes, cette région du monde ayant connu une accélération des contaminations en décembre. Qui plus est, ces chiffres qui reposent sur des résultats quotidiens des autorités sanitaires, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques, sont sous-évalués.

Alors que des régions du monde souffrent plus que jamais, d’autres lèvent enfin la barrière des restrictions sanitaires. Au Royaume-Uni, tous les écoliers ont retrouvé le chemin des salles de classe tout comme en Allemagne, en Hongrie ou en Finlande.

Côté cocorico, des tensions dans le domaine médical subsistent et les prises de parole des politiques n’arrangent rien. Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, estime qu’un confinement en Île-de-France n’est qu’une « mesure en dernier recours ». Jérôme Salomon toujours, a également été très critique envers les médecins et leur souhait de « sur-commander » des doses de vaccins, créant ainsi une polémique. Enfin, les élus locaux et le préfet du Nord prolongent un confinement dans l’agglomération de Dunkerque de trois semaines les week-ends, soit jusqu’à fin mars.

Un tournant politique aussi remuant qu’une samba à Brasilia

Un juge de la Cour Suprême, Edson Fachin, a annulé quatre condamnations à l’égard de Lula, ex-président du Brésil de 2003 à 2011. Elles portaient sur des affaires de corruption passées. Avec cette décision, Luiz Inacio Lula da Silva retrouve ses droits politiques. Pour autant, ces différentes affaires impliquant l’ancien président brésilien seront de nouveau analysées, cette fois-ci par la justice du district fédéral. Après son précédent jugement, Lula avait passé 19 mois en prison entre 2018 et 2019 pour une dénonciation déclarée « nulle » par Edson Fachin.

Leader historique de la gauche brésilienne, Lula est de nouveau éligible pour porter sa candidature aux élections présidentielles de 2022 et se dresser face au conservateur Jair Bolsonaro, un objectif qu’il ambitionne déjà. L’annonce est un coup de tonnerre dans un cycle judiciaire qui dure depuis sept ans et présage une éclaircie dans le paysage démocratique brésilien.

Lula a réagi sur son compte Instagram à cette révélation.

Les pires JO arrivent bientôt !

Selon l’agence de presse Kyodo, le gouvernement japonais a décidé que les Jeux olympiques de Tokyo, prévus cet été, se dérouleront sans la présence de spectateurs étrangers en raison de la pandémie due au nouveau coronavirus. La ministre des Jeux Olympiques Seiko Hashimoto avait d’ailleurs montré quelques réserves sur la venue de public étranger la semaine passée.

Le comité et le gouvernement étudient l’hypothèse de Jeux avec un public exclusivement local, même si l’option de Jeux olympiques à huis clos n’est pas écartée.

La fête internationale et exceptionnelle du sport se jouera donc sans aucune saveur … mais bon, l’important c’est de participer.

L’homme de Néandertal encore plus vintage que prévu

La disparition de l’homme de Néandertal serait plus ancienne que ce que l’on croyait. Des ossements humains retrouvés dans une grotte située en Belgique, d’abord datés de 24 000 ans, seraient, en fait, vieux de 44 200 ou 40 600 ans ! Cette découverte, qui agite les scientifiques depuis longtemps, a pu se faire grâce à une nouvelle méthode de datation plus précise.

La disparition de l’homme de Néandertal serait liée à des causes climatiques, à une trop grande consanguinité – étrange en Belgique – ou à la compétition entre espèces. Précédemment analysés par radiocarbone, les spécimens de la grotte de Spy en Belgique, où de nombreux restes humains ont été retrouvés depuis le XIXe siècle, remontent à seulement 24 000 ans. Mais selon une étude publiée lundi dans la revue scientifique Pnas, ils sont en effet légèrement plus vieux que cela. Après, on n’est pas à 20 000 années près …

Teddy PEREZ

 

Crédits photo : Bilderwelt / Roger-Viollet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *