Rattrapages du lundi 28 octobre 2019

Omerta ou plutôt « Oh mierda !  »

Le procès commençait hier à Aix-en-Provence ; celui de Claude Chossat, ancien membre du gang de la Brise de Mer, une association criminelle corse. Il comparait pour le meurtre de Richard Casanova, commis en avril 2008 à Porto-Vecchio, meurtre qu’il a toujours démenti. Arrêté l’année suivante, il rejette la faute sur son ancien patron, dont il été le conducteur et garde du corps, Francis Mariani. Problème, il décède quelques mois plus tard et ne peut donc pas témoigner. Pour s’en sortir, Claude Chossat brise « l’omerta », et délivre de précieuses informations sur le groupe de mafieux, dont il affirme s’être repenti. Visiblement ça n’aura pas suffit, étant donné qu’il se retrouve aujourd’hui devant la cour d’assise. Dommage. 

Balkany’s, chapter 57

C’est une première victoire pour notre Patrick Balkany national : la justice a accepté la première de ses deux demandes de mise en liberté. Champagne nous diriez-vous ? Et bien pas encore, car cette demande concerne uniquement la condamnation de quatre ans pour fraude fiscale. C’est malgré tout une avancée pour les avocats de l’ancien maire de Levallois-Perret, qui restera encore en détention pour blanchiment aggravé ; cette fois-ci une con­damnation de cinq ans. 

Oh nicht…

C’est une poussée sans précédent du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD), lors de l’élection régionale de Thuringe. Il se place second à près de 24% des votes, derrière la gauche radicale, Die Linke, qui les dominent avec 30%. L’extrême droite allemande parle d’un « séisme électoral » en leur faveur. Cette dernière est en constante progression depuis ces dernières années. C’est, en revanche, une dégringolade pour le parti conservateur allemand, celui d’Angela Merkel, qui se place troisième des suffrages avec seulement 22%. 

Point Lecture

Nous avons les quatre finalistes ! Non, pas de la dernière saison de The Voice Kids, mais plutôt du prix Goncourt 2019. Pour cette édition centenaire, les nommé.e.s sont : La part du fils, de Jean-Luc Coatalem, Tout les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, de Jean-Paul Dubois, Soif, d’Amélie Nothomb, et enfin Extérieur monde d’Olivier Rolin. Il vous reste peu de temps pour lire toutes ces œuvres, car le 4 novembre sera annoncé le ou la succeseur.se de Nicolas Mathieu, lauréat en 2018 avec son roman Leur enfants après eux. Bonne lecture, et désolés à ceux qui ne savent pas lire…. !

Attentat à Bayonne

Vers 15h15 hier, un homme perturbe le calme de la mosquée de Bayonne. Il tente d’incendier la porte, puis il est surpris par deux personnes occupées à préparer l’office du jour, âgées de 74 et 78 ans. Dans son entière logique, il leur tire alors dessus avant de s’enfuir en mettant le feu à une voiture. Les deux personnes ont été blessées et ont reçu de l’assistance d’un témoin. Le tireur présumé est Claude Sinké : il a 84 ans et vit à Saint-Martin-de-Seignanx, dans les Landes. Autre anecdote pas si insignifiante : il s’était présenté en 2015 aux départementales sous l’étiquette du Front National (aujourd’hui Rassemblement National). Décidément, la vieillesse et l’islamophobie, ça ne fait pas bon ménage.

4 et 6 ans

Ce ne sont pas les peines des époux Balkany comme on en parlait un peu plus haut, mais bien l’âge des deux fillettes poignardées à Courcelles-Lès-Lens, en fin d’après-midi. Les pompiers arrivés sur place n’ont rien pu faire pour elles, déjà en arrêt cardio-respiratoire. Leur mère a été placée en garde à vue.

Le train n°188 n’entre pas en gare

Et oui, désolés.. mais seulement un train sur trois circulera aujourd’hui sur l’axe Paris-Atlantique. Après la folie des billets de train à 111€ de dimanche, on vous souhaite de rentrer chez vous dans le plus grand des calmes : il vous reste tout de même 6 allers-retours sur Paris-Nantes, 8 sur Paris-Bordeaux, 2 pour Paris-Rennes.. Mais pour Paris-Poitiers par exemple, on vous souhaite bonne chance ! N’oubliez pas de composter votre billet sur le quai.

Here we go again

Bon. Jeudi, 31 octobre, on ne vous dira pas que le dossier Brexit est clôt (comme prévu). Dommage pour nos voisins, Boris Johnson n’a pas réussi à rameuter toutes les voix de la Chambre des Communes pour lui, afin de déclencher des élections anticipées le 12 décembre. Et faisons d’une pierre deux coups, les 27 autres Etats membres de l’Union Européenne ont voté pour reporter la date du Brexit au 31 janvier 2020 au plus tard. On est donc far, far away de la date du 29 mars initialement prévue.

Pour aujourd’hui

Les rattrapages se terminent pour ce condensé du lundi. Pour continuer la semaine sur une note musicale et pour accueillir le temps froid qui arrive, voici « La Bohème » de Charles Aznavour, comme s’il la chantait devant vous. Bonne semaine !

Fanny Mousset & Lucas Schnéberger

Crédits photo : Huffington Post

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *