Rattrapages du jeudi 7 novembre 2019

1 606 en moins

Deux campements de migrants évacués à Porte de la Chapelle (Paris). L’opération a débuté aux environs de 6h du matin hier et était terminée à 9h, près de 600 policiers été déployés. Les migrants ont été conduits vers des bus chargés de les emmener dans 15 gymnases et des centres d’hébergement, tous situés en région parisienne. La préfecture de police a annoncé que 1 606 migrants avaient été déplacés. Plusieurs centaines de migrants (entre 800 et 1 300) auraient quitté les campements avant le début de l’opération.

Le préfet de la région, Michel Cadot, ne fait pas de cadeaux et a assuré au site InfoMigrants que des policiers resteraient sur place en permanence afin que des camps ne soient pas reconstruits. Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a déclaré : « Nous mettons à l’abri, c’est une démarche humanitaire, pour assurer à ceux qui sont dans des situations extrêmement difficiles un hébergement, mais nous ne tolérerons pas de réinstallations. »

D’autres opérations d’évacuation de campements sont prévues à Paris et dans le reste de la France d’ici la fin de l’année.

Quelques images de l’AFP :

En état de « mort cérébrale  »

Emmanuel Macron s’est exprimé ainsi pour parler de l’Otan dans un entretien pour The Economist. Le président de la République française déplore le manque de coordination entre les États-Unis et l’Europe, ainsi que le comportement unilatéral de la Turquie en Syrie. Il dit être pour une Europe de la Défense. Il a déclaré : « Nous nous sommes engagés pour lutter [contre l’État islamique]. Le paradoxe, c’est que la décision américaine [de retrait du nord de la Syrie] et l’offensive turque dans les deux cas ont un même résultat : le sacrifice de nos partenaires sur le terrain qui se sont battus contre Daesh, les Forces démocratiques syriennes. »

Dans un mois (soit début décembre), un sommet de l’Otan est prévu à Londres, à voir si des solutions y seront trouvées.

Lafarge (pas David)

Le groupe Lafarge n’est plus poursuivi par la justice pour “complicité de crimes contre l’humanité mais reste mis en examen pour “financement du terrorisme”, “mise en danger de ses salariés” (salariés de l’usine de Jallabiya) et “violation de l’embargo” de l’UE envers la Syrie en 2011, une décision de la cour d’appel de Paris. Le cimentier est soupçonné d’avoir financé plusieurs organisations terroristes en Syrie, Daesh notamment, jusqu’en 2014. La responsable du contentieux au sein de l’ONG anti-corruption Sherpa, Mari-Laure Guislain, compte réclamer le maintien de la mise en examen du groupe Lafarge au motif de “crimes contre l’humanité” en allant en cassation.

Des mammouths

Les ossements de 14 mammouths ont été découverts à Tultepec du Mexique, c’est ce qu’a annoncé l’institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH). Près de 800 os ont été trouvés, vestiges de vie d’il y a 15 000 ans. Les scientifiques estiment qu’au minimum cinq troupeaux de mammouths différents habitaient dans la zone de la découverte. Il s’agit de « la plus grande découverte de ce genre » selon l’institut.

Houra ?

La réforme des retraites fait beaucoup parler, et ce n’est pas près de s’arranger ! En effet, mercredi, une délégation de pompiers a été reçue par le ministère de l’Intérieur. L’entretien avec Jean-Paul Delevoye a été concluant puisque les soldats du feu pourront toujours partir à la retraite avant l’âge légal. Les militaires, douaniers et policiers avaient déjà, eux aussi, obtenu cette possibilité.

Le secteur hospitalier et les cheminots envisagent eux aussi d’aller se faire entendre et défendre leurs intérêts, afin qu’eux aussi bénéficient d’exception quant à cette réforme. Des exceptions qui feraient du bien.

« Daté et dépassé »

L’Élysée a hier annoncé que le projet Europacity, un gigantesque complexe de loisirs et commerces dans le Val-d’Oise (à 15km de Paris), était définitivement annulé. Emmanuel Macron a commenté vouloir  « réfléchir à un projet alternatif plus vaste que le triangle de Gonesse ».

Cette décision est un soulagement pour les associations de commerçants et les organisations écologistes qui contestaient depuis plusieurs années le projet, mais une déception pour les élus locaux et certains habitants qui le soutenaient. Le Président a annoncé que François Rol-Tanguy, ancien directeur de l’Atelier parisien d’urbanisme, était en charge de l’organisation du futur “projet alternatif”.

Pas de vidéo 

Aujourd’hui pas de vidéo, on voulait juste vous remercier de nous lire et vous dire qu’on vous aime.
Bon weekend à vous ! 😘

via GIPHY

 

Jade Bihan

Crédits photo : INAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *