Rattrapages du jeudi 3 octobre

Les policiers en deuil

C’était hier midi ; un agent administratif d’une quarantaine d’années de la préfecture de police de l’Île de la Cité, dans le IVe arrondissement parisien, rentre dans les locaux armé d’une arme blanche. Il blesse mortellement trois policiers, avant d’attaquer deux femmes, dont une qui succombera de ses blessures. L’autre est encore dans un état critique. Un jeune policier stagiaire stoppera la folie meurtrière avec son arme de fonction. Les motivations de l’assaillant restent encore imprécises, même si on entend parler d’un « conflit en interne ». Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner se sont rendus sur place dans l’après-midi. Ce dernier a annoncé dans une conférence de presse que le meurtrier « n’avait jamais présenté de difficultés comportementales » ni « le moindre signe d’alerte ». Cet événement parvient le lendemain de la « marche de la colère », durant laquelle des milliers de policiers s’étaient rassemblés pour exprimer le mécontentement concernant leur situation actuelle (nous en avons parlé dans les rattrapages d’hier).

Cross du collège qui tourne mal

17 collégiens ont été pris de malaises suite à une intoxication, alors qu’ils participaient à un cross à Morbier dans le Jura. Deux d’entre eux se trouvent dans un état « d’urgence absolue », dont une jeune fille de 14 ans. Son pronostic vital est engagé. 5 des 17 collégiens ont été acheminé vers les hôpitaux de Saint-Claude, Lons-le-Saunier et Besançon. Les recherches pour déterminer la ou les cause.s de l’intoxication ont déjà commencé. Visiblement, l’eau serait à exclure selon l’ARS (Agence Régionale de la Santé), ayant déjà fait des analyses.

Manifestations à Bagdad

Cela fait désormais trois jours que de violentes manifestations ont lieu dans la capitale Irakienne, créant de nombreux affrontements entre forces de l’ordre et civils. Ce mouvement pour l’emploi et contre la corruption a été meurtrier, car au total 31 personnes sont mortes durant ces trois jours, dont 6 ce jeudi. Les revendications des manifestants sont claires ; ils veulent des services publics fonctionnels, dans ce pays où l’eau et l’électricité ne sont presque que de lointains souvenirs, des emplois, surtout pour les jeunes qui sont 25% à être au chômage mais aussi que cesse la corruption qui pèse sur le budget de l’État. La contestation a gagné la quasi-totalité du sud du pays, tandis que le nord et l’ouest, régions principalement sunnites, restent calmes, après avoir fait face il y a peu à la guerre contre l’État Islamique. Un couvre-feu a été mis en place afin d’essayer de calmer la rébellion.

Bien fait

On ne vous en avait pas parlé depuis bien longtemps, mais le revoilà : Jean-Marie Le Pen (on peut entendre vos soupirs derrière vos écrans). Le fondateur du Front National a été condamné hier par la cour d’appel à payer 2400 euros d’amende pour propos homophobes. Qu’avait-il dit nous diriez-vous ? Eh bien, que l’homosexualité se rapprochait de la pédophilie, ou encore cette magnifique (non) citation : « les homosexuels, c’est comme le sel dans la soupe: s’il n’y en a pas assez c’est un peu fade, s’il y en a trop c’est imbuvable ». En plus des 2400 euros d’amende, il devra verser 4000 euros à l’association qui lutte contre l’homophobie : Mousse, qui dit vouloir utiliser cet argent pour aider les réfugiés LGBTQ+ fuyant leur pays. De quoi faire rager l’homme de 91 ans. Allez, une petite camomille, au lit, et ça va passer.

Ça gratte !

L’Alcazar, principale bibliothèque à Marseille, a dû fermer ses portes hier pour… une invasion de punaises de lit. Toute proche du Vieux-Port (à lire avec l’accent), la bibliothèque sera close jusqu’au 11 octobre, le temps de traiter les lieux et de les vider de ses insectes. Ces derniers auraient été « malencontreusement » apportés par un visiteur, et il est conseillé à ceux ayant emprunté des livres de « les rendre au plus vite afin qu’ils soient traités ». Tiens, vous aussi ça vous gratte d’un coup ?

Le Mystère est résolu 

C’est pendant les obsèques de Jacques Chirac que ces images avaient interpellé les internautes ; François Hollande glisse quelques mots à l’ancienne Première dame Carla Bruni, la laissant quelque peu bouche bée. Inspirés, de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux ont détourné cette scène. Mais qu’a-t-il vraiment dit ? L’ex-Président a répondu à cette interrogation sur le plateau de C à vous, expliquant qu’il lui avait annoncé que Bernadette Chirac ne pouvait pas être présente aux obsèques à cause de son état de santé, ce qui a « suscité cette réaction humaine » selon lui. Triste vérité.

Banque, si ?

11,1 millions d’euros. On sait, ça fait rêver. C’est le prix auquel s’est vendu un tableau du street-artiste Banksy hier soir à Londres, suite à une vente aux enchères. C’est un record pour une œuvre de ce mystérieux artiste. La peinture aux allures dystopiques, surnommée « Le Parlement des singes », représente des dizaines de chimpanzés assis sur les banquettes vertes de la Chambre des communes, remplaçant donc les députés britanniques. Alex Branczik, chef du département d’art contemporain Europe déclare à juste titre « Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour mettre en vente ce tableau », car on rappelle que le Brexit au Royaume-Uni reste toujours un sujet sensible…

Crédits photo : Tolga Akmen / AFP

Mais où est Léo ?

L’équipe de Pop-Up a encore mal à la tête à cause de cette photo. Publiée sur le compte twitter @BellaLack, on peut y voir une photo d’une surface terreuse. Jusque là, rien d’anormal. Mais l’internaute ayant posté la photo affirme qu’un animal se cache dans cette image ; un léopard ! Son camouflage est tel que certains twittos ont eu bien des problèmes à repérer le félin, et ont dû donc être aidé afin de pouvoir enfin l’apercevoir ! Peut-être avez-vous la chance d’avoir un oeil de lynx ? Nous vous laissons donc regarder par vous-même et essayer de démasquer l’animal. Bonne chance !

Crédits photo : AFP

Lucas Schnéberger

lucas.schneberger@live.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *