Le passé refait surface !

Entre reboot, remake et suite, les années quatre-vingt-dix font partie intégrante de nos films, séries et jeux vidéo. Un engouement nostalgique qui remet au-devant de la scène les personnages fétiches des parents tout en les adaptant aux jeunes public d’aujourd’hui.

« Il va y avoir un reboot de Charmed ? », « Ou si on se faisait le nouveau Jumanji ? ». Entre les reboot et remake, les novices en termes de cinéma sont complètement perdus. Petit tour d’horizon pour ne plus passer pour un ignare en soirée.

Le reboot, un moyen de repartir à zéro

En français, « reboot » veut dire « redémarrer ». Donc, comme l’indique son nom, le but est d’avoir une nouvelle version du film qui reprend l’histoire de base du précédent, tout en partant dans une direction différente. Un moyen de redorer l’image de certains personnages ayant accompagnés les parents, et maintenant considérés comme has- been.

Source Allociné

Cela s’applique aussi aux séries télévisées, à l’instar de la série Charmed. Initialement diffusée entre 1998 et 2006, l’histoire prend un nouveau départ avec une nouvelle série diffusée depuis le 14 octobre 2018. Comme dans la série originale, le reboot suivra les aventures de trois sœurs sorcières. Celles-ci se nommeront Macy, Mel et Maggie Vera. L’action se déroulera de nos jours sur un campus et c’est là que le nouveau « Pouvoir des Trois » découvrira ses dons. Cette réécriture du show culte devrait être « mordante, fun et féministe », avec notamment le personnage de Mel, une féministe lesbienne et infuse son discours de références très actuelles : #MeToo, culture du viol, patriarcat… L’objectif est de récupérer des personnages, des histoires qui ont cartonné dans les années quatre-vingt-dix, les remettre au goût du jour en intégrant les thématiques de la société actuelle pour attirer un nouveau public et raviver la nostalgie de ceux qui ont suivi les débuts. On peut également appliquer le terme reboot aux jeux vidéo. Par exemple, avec Tomb Raider un jeu vidéo qui a été lancé en 1996. La franchise est peu à peu devenue médiatique et lucrative faisant de Lara Croft une icône célèbre. Deux films, Lara Croft : Tomb Raider et Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie, ont par la suite été produits avec l’actrice américaine Angelina Jolie dans le rôle. Un troisième film, qui est un reboot, est sorti en mars 2018 avec Alicia Vikander dans le rôle de Lara Croft.

Le remake, une copie presque conforme?

« Remake » signifie « refaire ». Cela veut simplement dire qu’un film a été adapté à partir d’une version précédente. En général, la nouvelle histoire est assez fidèle à l’originale, comme avec le remake Jumanji : Welcome to the jungle, de Jake Kasdan, sorti en 2017, soit vingt-deux ans après le premier film Jumanji de Joe Johnston sorti en 1995. Les seules différences notables seront le lieu et le type de jeu : dans le premier cela se passe dans la vie réelle avec un jeu plateau, alors que le second se déroule dans l’univers du jeu vidéo. C’est également le cas avec le film Ça. Le roman de Stephen King a connu une première adaptation à la télévision avec une mini-série en 1990. Un remake voit ensuite le jour en 2017, avec un premier film dont la suite est prévue pour septembre 2019. Bien évidemment, même si l’histoire reste la même, les nouveaux moyens techniques permettent de lui redonner une seconde vie, et par la même occasion de séduire un nouveau public, en surfant sur la vague de popularité que les personnages ou l’histoire ont eu dans le passé. On pourrait dire que les producteurs ne se sont pas foulés, mais c’est tellement satisfaisant de pouvoir regarder une vieille histoire avec les effets spéciaux qu’elle mérite, qu’on ne va pas critiquer !

La nostalgie qui pousse à continuer

Il reste un dernier moyen de faire connaître et de revoir ces histoires populaires dans les années quatre-vingt-dix avec les suites. C’est notamment le cas avec la série X-Files diffusée entre le 10 septembre 1993 et le 19 mai 2002, qui reprend pour une 10ème saison entre le 24 janvier 2016 et le 21 mars 2018. De quoi rendre nostalgiques les jeunes d’hier et rendre curieux ceux d’aujourd’hui. Les reboot, remake, suite et rediffusion d’anciennes séries rendent nostalgique la génération d’hier, se transforment et s’adaptent pour séduire celle d’aujourd’hui. De quoi leur donner un second souffle en faisant plaisir aux petits et grands.

Justine DEHAESE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *