Montagne en scène, le festival du film de montagne 

La peur est une caractéristique bien humaine. Pour survivre, l’Homme a depuis toujours faire face à ses peurs, parfois au péril de sa vie. Non plus par nécessité mais par raison de vivre, certains n’hésitent pas à se mettre en danger par soif exacerbée de conquête, d’adrénaline et de liberté. Ces hommes et femmes, dont le besoin de sensation forte est quelque peu supérieur à la moyenne, se mesurent à mère nature à travers le sport. Relater les aventures de ces sportifs hors normes, c’est le défi que relève la société High Events depuis 2013 à travers le festival Montagne en scène.

Un cocktail explosif de sports extrêmes, de glace et d’aventures humaines

Cette année encore, la montagne s’est invitée en ville pour réveiller nos projets de grand air. Malgré le contexte particulier cette année, la Summer édition 2020 a tout de même pu voir le jour dans plusieurs pays d’Europe et 31 villes de France ! “Montagne en scène”, c’est la projection sur grand écran des meilleurs films de montagne au monde. Durant pas moins de 4 heures (que l’on ne voit pas passer), s’enchaînent 4 à 5 films de 10 à 90 minutes sur divers sports extrêmes de basse et haute montagne. Parmi ces sports on retrouve le ski, l’alpinisme, le parapente ou encore l’escalade.

On est subjugué par la beauté des images. L’immersion est totale, on frissonne, on sert parfois les dents, fasciné. De notre siège, ces protagonistes de l’impossible nous donnent à voir les contrées les plus reculées et dangereuses de la pla

nète. Au-delà des paysages, c’est de véritable aventure humaine dont il est question. On a bien conscience qu’il ne s’agit pas là de fiction, mais des récits bien réels de guerrier à la détermination, sang-froid et audace sans précédent. Seul ou en équipe, on assiste à ce que le mental humain peut donner de plus beau comme de plus fou.

Après une longue et rude période de confinement, le besoin de s’évader et de se réapproprier la nature s’est fait sentir. En 2019, c’était déjà près de 100 000 passionné(e)s qui avaient assisté au festival dans 18 pays ! Si la situation ne se dégrade pas d’ici-là, la société High Events nous fera prendre de la hauteur pour une magique Winter édition 2020 ! Restez donc à l’affût.

Retour sur la Summer Edition 2020

Les salles sont pleines. La soirée démarre “en douceur” par un premier film de Free solo (escalade sans sécurité) intituléDeep Water”. On suit Kyra Condie sur les spectaculaires falaises de la baie de Ha Long au Vietnam. Vient ensuite “Lost in Karakorum” où l’on s’envole pour 30 minutes en Himalaya en parapente, à plus de 8000 mètres d’altitude. L’intensité monte d’un cran avec le troisième film “Apurimac” où l’on embarque pour 17 jours en autonomie dans les entrailles de la Cordillère des Andes. Ce sont 6 amis passionnés de kayak qui affrontent ensemble 500 kilomètres d’une des gorges les plus reculée du monde, où tout demi-tour est impossible. On achève cette édition sur de l’alpinisme avec “The last mountain”. Pendant 83 minutes, on plonge dans l’expédition polonaise du K2, ultime sommet de 8000 mètres vierge de toute ascension hivernale. C’est lors de cette tentative en 2018 que fut secourue l’alpiniste française Elisabeth Revol, prise au piège avec son compagnon de cordée Tomasz Mackiewicz. Un film haletant pour tenter de résoudre le dernier défi de l’alpinisme Mondial. On sort de la salle avec une décharge de dopamine. La première chose à laquelle on pense est de s’armer de crampons, doudounes et piolets en direction du monstre de glace le plus proche.

Un festival engagé dans la préservation de l’environnement

Afin de sensibiliser au bouleversement climatique que subissent nos montagnes, le festival s’est profondément engagé. La Fondation Montagne en Scène a été créé sous l’égide de la Fondation de France afin de nettoyer, préserver et protéger cet environnement fragile. L’équipe cherche aussi à démocratiser et à permettre l’accès à la montagne à une large diversité de public. Enfin, il mène des projets de réduction des risques en montagne et d’aide au famille de victime. Enfin, le festival s’engage depuis ses débuts à compenser ses émissions de CO2 afin de réaliser des événements neutres en carbone.

Une version Océan sous le nom d’Offshore Festival

Pour les féru d’action en mer, il existe l’Offshore Festival (par les organisateurs de “montagne en scène”). Depuis sa création en 2017, ce festival est une sélection des meilleurs films de sports nautiques. Au programme : surf, voile, plongée, kitesurf, kayak ou encore pirogue ! Comme son grand frère, la dimension du festival est internationale et conjugue le meilleur du sport et du cinéma !

Maxime Mathonat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *